La seule fonction du personnage de roman est elle de relefleter la societe dans laquelle il vit ?

1417 mots 6 pages
-------------------------------------------------
Sommaire
I. LE PERSONNAGE DE ROMAN REFLETE LA SOCIETE A) Il s’inscrit dans un milieu social précis B) Il ressemble à un personnage précis C) Il reflète différents aspects de la société dans laquelle il vit II. Mais il s’agit d’un reflet déformé A) A travers le personnage de fiction le réel est transformé B) Le personnage reflète un certain point de vue sur la société III. Le personnage a en outre d’autre fonction A) Son rôle est de réfléchir sur la nature humaine B) Sa tâche est aussi de faire rêver C) Il doit susciter un plaisir esthétique

« Le roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin», écrit Stendhal dans Le Rouge et le Noir, donnant ainsi au roman la charge de refléter fidèlement la société. La seule fonction du personnage de roman est-elle pourtant de refléter la société dans laquelle il vit ? Dans un roman, le personnage donne-t-il une image de société, ou a-t-il d'autres rôles ?

[...] De même, la duchesse de Langeais, évoquant le père Goriot, souligne la banalité de sa situation avec le recours au présent de vérité générale Ce qui arrive à ce père peut arriver à la plus jolie femme avec l'homme qu'elle aimera le mieux: si elle l'ennuie de son amour, il s'en va, il fait des lâchetés pour la fuir Dans cette perspective, le personnage romanesque n'a pas seulement pour fonction de refléter la société dans laquelle il vit, mais l'humanité tout entière, dans son universalité. [...]

[...] [Conclusion partielle et transition] Ainsi, le personnage de roman peut refléter la société dans laquelle il vit. Pourtant, le reflet qu'il en donne n'est pas toujours fidèle. [II - Mais il s'agit d'un reflet déformé] En effet, le personnage de roman donne plus souvent un reflet déformé de la société. [A. À travers le personnage de fiction, le réel est transformé] Le personnage romanesque ne peut être assimilé à une personne. Même s'il s'inspire du réel, de

en relation