La société contre l'etat, pierre clastres

Pages: 8 (1979 mots) Publié le: 25 février 2010
La société contre l'Etat, Pierre Clastres

Pierre Clastres est un anthropologue français, né en 1934 et décédé en 1977, reconnu en particulier pour ses recherches en anthropologie politique. Il effectue dès les années 60 de nombreuses enquêtes de terrain au Paraguay, au Brésil et au Vénézuela au sein de tribus. De ses voyages, il recueillera un très grand nombre de données concernant lequotidien de ces tribus, la place des chefs au sein de ces sociétés, les rites, la guerre et les mythes. Tout son travail est basé sur la volonté d'apporter une vision nouvelle sur les sociétés dites « primitives », souvent méconnues et victimes de nombreux préjugés. Spécialisé en anthropologie politique, il va s'appuyer sur ses recherches au sein des sociétés primitives pour comprendre le passage d'unesociété « acéphale », c'est-à-dire sans État, à une société étatique. Cette réflexion va notamment être au cœur de son œuvre La société contre l'État dans lequel il va par ailleurs s'affairer à remettre en cause les théories évolutionnistes. Dans le chapitre 11 tiré de cet ouvrage, plusieurs grandes questions orientent sa réflexion. Loin de considérer les sociétés primitives comme des sociétés de« manque », il cherche à comprendre les raisons de la non-apparition de l'État au sein de ces sociétés. En quoi l'instauration d'un État est-elle impossible dans ces tribus?

Dans La société contre l'État, Pierre Clastres s'attache dans un premier temps à nier les théories évolutionnistes qui ont imprégné le 19ème siècle.
Les théories évolutionnistes se basent sur une histoire commune del'humanité qui serait partagée en différents stades d'évolution dont le point culminant serait la civilisation. Les sociétés primitives sont alors perçues comme des sociétés imparfaites, « sans Etat, sans écriture, sans histoire, sans marché » et sans technique, comme une sorte de vestige d'un état très anciens de l'humanité. Pierre Clastres rompt avec tous ces préjugés. Il y fait une critique del'ethnocentrisme qui vise à placer les sociétés dites civilisées au summum du progrès et de l'humanité. En effet, concernant l'infériorité technique des sociétés primitives, il met en avant le fait qu'une hiérarchisation des techniques est impossible. Ces sociétés disposent d'une technique riche visant à satisfaire leurs besoins.

Pierres Clastres s'attache aussi à définir la notion d'économie desubsistance, souvent assimilée au sociétés primitives de façon péjoratives, ainsi que la manière dont est perçu le travail au sein de ces sociétés.
Le premier préjugé des anthropologues de l'époque fut de penser le sauvage comme étant paresseux et soumis à un instinct quasi-animal qui le pousserait à rechercher de la nourriture qu'en cas de besoin. Or l'économie de subsistance qui caractériseles sociétés primitives se traduit par la volonté de fournir à ses membres le minimum nécessaire à leur survie. L'économie n'est alors pas le reflet d'un manque ou d'un défaut mais est bien le reflet d'un choix conscient de la part de ces sociétés de s'opposer à la surabondance qui leur apparaît vaine et déniée de sens. Ces sociétés sont en effet des « sociétés de refus du travail » dans lesquellesle travail apparaît aliénant. Pierre Clastres va alors montrer que lorsque ce refus du travail disparaît, une force coercitive et par conséquent un pouvoir politique, apparaît: l'économie devient alors politique. Les sociétés « acéphales » sont des sociétés égalitaires dans lesquelles chaque individu produit pour lui-même. La notion de dette n'y est alors pas présente et par conséquent il n'y apas de relation de dominants et dominés. L'aliénation au travail représenterait alors une sorte de mise à mort des sociétés primitives. Encore une fois, Pierre Clastres remet en cause les théories évolutionnistes: l'économie de subsistance ne symbolise pas un manque au sein des sociétés primitives mais montre une volonté consciente de contrer tout ce qui pourrait corrompre la société à savoir le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La société contre l'etat . pierre clastres
  • La société contre l'etat, pierre clastres
  • Pierre clastres, "la société contre l'etat" : fiche de lecture
  • Pierre clastres, la société contre l'etat (1974)
  • La société contre l'etat
  • La société contre l'état
  • La société contre l'état
  • La societe contre l'etat

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !