La societe libanaise

261 mots 2 pages
En étant plus tolérante, la société pourrait-elle aider à se sentir moins exclus ? Pour cela, il faudrait commencer par amender une loi obsolète qui considère l'homosexualité, sans la nommer expressément, comme un délit pénal passible de prison. Certes, cette loi n'est plus appliquée aussi strictement qu'auparavant. Mais pour les homosexuels, c'est toujours une menace qui pèse sur eux, en plus de la honte, de la solitude et de la nécessité de se cacher. Dans un pays comme le Liban qui prône la démocratie et la tolérance, n'est-il pas temps que cela change ?
Au regard de la loi Les articles 518 à 522 du Code pénal punissent l'homosexualité sans la nommer explicitement, mais en l'englobant dans les actes impudiques. Elle est alors punie d'une peine de prison allant jusqu'à six mois. L'article 534 stipule que «toute conjonction charnelle contre l'ordre de la nature sera punie de l'emprisonnement jusqu'à une année» et évidemment, il est entendu que l'homosexualité en fait partie.
La science au Liban, si on en croit un certain psychothérapeute (qui ne doit pas savoir que l'OMS a définitivement rayé des maladies mentales, l'homosexualité) n'a pas encore apporté une réponse définitive : est-ce une maladie ou une déviation due à un environnement donné ? Faut-il soigner les homosexuels, sévir contre eux pour les obliger à réagir, ou tout simplement les accepter avec leur différence? l'homosexualité est considérée hors normes si l'on estime que le couple hétérosexuel est la

en relation

  • La Société Anonyme Libanaise
    683 mots | 3 pages
  • Relations syro-libanaises
    2890 mots | 12 pages
  • La société civile: cas du liban
    8797 mots | 36 pages
  • Liban
    3194 mots | 13 pages
  • Css gggghhhhj
    1643 mots | 7 pages
  • Memoo
    3677 mots | 15 pages
  • Les regles prudentielles de la bdl
    7216 mots | 29 pages
  • Qu'est ce qu'une communauté religieuse ?
    1162 mots | 5 pages
  • Droits de la femme au liban
    1290 mots | 6 pages
  • diangostic strategique
    6940 mots | 28 pages