La sociologie doit elle s'interdire de juger les sociétés qu'elle étudie?

1183 mots 5 pages
Raymont Aron dans son livre "les étapes de la pensée sociologique" donne une définition de la sociologie qui pour lui est "l'étude qui se veut scientifique du social en tant que tel, soit au niveau élémentaire des relations interpersonnelles, soit au niveau macroscopique, des vastes ensembles, classes; nations, civilisation.
Le sociologue doit juger c'est à dire subsumer un cas particulier en un cas général. Il apporte une appréciation.
Etudier les sociétés, c'est porter un jugement de valeur présupposé.
Peut il s'interdire tout jugement.
Interdire, c'est défendre de faire quelque chose. Le sociologue a le devoir de s'abstenir de tout jugement social. Juger est différent selon les auteurs, ils évaluent, blâment ou louent.
La sociologie peut elle s'interdire de juger les sociétés qu'elle étudie?

Après avoir développé l'idéal sociologique de toute société, nous développerons les méthodes interprétatives de deux sociologues, Auguste Comte, Montesquieu, et nous nous poserons la question de savoir si le sociologue peut s'abstenir de juger.

I - Idéal sociologique :
Il repose sur l'objectivité et sur la scientificité.
L'objectivité est une attitude de respect à l'égard de l'objet, de l'investigation consistant à n'en point déformer la nature dans la façon théorique dont il en rend compte
L'objectivité est impossible, mais on peut prétendre à une certaine neutralité, impartialité.
Au moment de juger, le sociologue doit abandonner tout ce qui lui est propre, idées, croyances, convictions personnelles. Il doit prend conscience que juger fait partie de la manière d'aborder les sujets et d'essayer de trouver la vérité.
Objectivité et subjectivité sont deux notions opposées : la première existe indépendamment de la pensée, elle a rapport à l'objet et est exempte de partialité.
La seconde se rapporte au sujet pensant et varie avec les sentiments, le jugement et l'habitude de chacun.
Mais la question de la subjectivité se pose en fait à la

en relation

  • Dissertation
    3040 mots | 13 pages
  • Drt constit
    5809 mots | 24 pages
  • Introduction a la sociologie
    22455 mots | 90 pages
  • La culture
    3177 mots | 13 pages
  • R sum Socio copie
    9177 mots | 37 pages
  • Épistémologie des sciences
    9020 mots | 37 pages
  • Education et sociologie
    32875 mots | 132 pages
  • educ et socio
    30410 mots | 122 pages
  • Introduction aux Sciences Sociales
    36495 mots | 146 pages
  • Introduction générale au droit
    12503 mots | 51 pages