La solidarité. histoire d'une idée

Pages: 17 (4007 mots) Publié le: 28 janvier 2010
COMPTE RENDU DE LECTURE

Marie-Claude Blais, La Solidarité. Histoire d'une idée, Éditions Gallimard, 2007.

Dans l'ouvrage proposé, Marie-Claude Blais, Maître de conférences en Science de l'Éducation à l'Université de Rouen, inaugure son propos par un paradoxe: la solidarité est aujourd'hui invoquée et revendiquée partout sur la scène publique, pourtant, « on le vérifie dès le moindre essaide définition, [c'est] en vérité une notion insaisissable »1.
Sans donc pouvoir fournir une définition théorique de l'objet du livre, il convient de préciser tout de même ce que l'auteur entend étudier. Elle se propose de faire l'histoire des idées véhiculées derrière un mot, la solidarité, terme qui se répand au 19e siècle, sous des acceptations les plus diverses, voire contradictoires.Représentant, pour les uns, une chaîne funeste qui unit les hommes dans le mal, pour les autres, un devoir de fraternité et d'altruisme envers son semblable; le mot sera cependant approprié par une mouvance politique, les radicaux, et deviendra le mot d'ordre d'un régime politique, la Troisième République. Abandonné après la Première Guerre Mondiale, il semble revenir en force depuis les années 1980, etmême faire l'objet d'une adhésion consensuelle.
Le but de l'auteur est affiché explicitement dès l'introduction: il s'agit de montrer les ambiguïtés innombrables de ce vocable, à travers son histoire, mais également de se servir de cette histoire pour essayer de re-fonder l'idée et de la définir rigoureusement, afin d'en faire un outil utile en politique. L'ouvrage nous démontre que lesproblèmes de définition ont toujours été présents, tout au long de l'histoire de la solidarité, mais que ceux-ci étaient auparavant pensés, discutés, même si irrésolus pour beaucoup d'entre eux. Aujourd'hui, l'idée serait utilisée sous la forme d'un consensus, d'une évidence, et, en réalité, d'un impensé, car les difficultés originelles sont loin d'avoir disparu. L'objectif est donc de dénaturaliser ceterme, pour révéler la résistance des problèmes et essayer de les dépasser. Sinon, l'auteur nous met en garde, la solidarité « risque fort de sombrer une deuxième fois (…) dans cette banalisation consensuelle en forme de poudre de perlimpinpin »2 qu'elle a déjà connu au début du 20e siècle.

La solidarité: entre slogan vide et outil de réflexion philosophique et sociologique

On peutcependant s'interroger: pourquoi vouloir à tout prix sauver une idée, qui est peut-être en elle-même une aporie définitive? L'auteur veut-elle réhabiliter une idée forte et utile, menacée actuellement par une utilisation consensuelle et irréfléchie? Ou alors, prend-elle son parti de cet état de grâce superficielle, en essayant, à tout le moins, de donner un sens à cette idée, qui est, de toute façon,partout revendiquée? En effet, en commençant la lecture de l'ouvrage on se demande pourquoi faudrait-il réhabiliter la coquille vide qui nous est dépeinte dans les premières pages! En d'autres termes, Marie-Claude Blais est-elle une solidariste? Il semble en tout cas qu'il faille ici faire le lien avec son engagement dans la réflexion sur l'éducation, et notamment sur l 'éducation civique3. Si lasolidarité est « irremplaçable », écrit-elle, c'est parce qu'elle est la seule à nous permettre de penser « une société d'individus, une société qui reste une société, toute constituée de libres individus qu'elle est, une société où la liberté de ses membres suppose en fait pour se réaliser le resserrement des liens qui les unissent »4. Pour l'auteur, la notion est intimement liée au contexte de lasociété post-révolutionnaire et industrialisée, qui suppose des individus libres et égaux, et dans le même temps, fait croître les différences et l'interdépendance entre les hommes par la division du travail social. Ainsi, dans ce contexte, l'idée serait indispensable pour se penser en tant que société. « La solidarité permet de donner un nom à ce qui se présente comme une énigme quand les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Idée d’une histoire universelle, de kant
  • Kant, idée d’une histoire universelle
  • Kant, idée d'une histoire universelle
  • Idée de rédaction pour suite d'une histoire
  • Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique
  • Kant
  • Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique, Kant.
  • Kant: idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique. (1784)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !