La souffrance amoureuse dans le recueil de appolinnaire

648 mots 3 pages
La souffrance amoureuse

La souffrance amoureuse a depuis longtemps été un thème récurrent dans la poésie. Entre autre au XIX siècle les poètes ont su marque un intérêt particulier pour ce thème a travers le lyrisme, tout comme Baudelaire, ou même encore Lamartine. Apollinnaire, considéré comme l’un des poètes les plus importants du début du XXeme siècle, montre dans ses poèmes un intérêt particulier a garder cette influence. Il écrit entre autre Alcools (1913) qui est beaucoup marque par la souffrance amoureuse a travers le lyrisme. On remarque aussi une influence de l’individualisme, issue du XXeme siècle ou les poètes en général font preuve de plus d’individualite. Dans ses poèmes, qui pour la plus part ont une ponctuation inexistante, Apollinaire provoque l’apparition des émotions du lecteur, et le laisse prendre sa propre place dans la poésie.

Dans son recueil Alcools, Apollinaire aborde le thème de la souffrance amoureuse avec une certaine douceur. Tous les poèmes de ce thème apparaissent doux a la lecture, et sont accuenté de délicatesses. On ne ressent aucun sentiment de violence dans la description des sentiments profonds de Apolinnaire. D’autre part ils ont plus d’expression personnels, individuels mais aussi sentimentale, ainsi Apollinaire transparaît a travers ces poèmes. Ses émotions entraînent le lecteur a se reconnaître dans le poème, mais aussi d’avoir ses propres opinions et se faire sa propre image de l’auteur. Cela va permettre une meilleure compréhension de la personnalité et des sentiments de Apollinaire.

La souffrance amoureuse parcourt entièrement le recueil, et Apolinnaire l’aborde de differentes facons. Dans le Pont Mirabeau, La Chanson du Mal Aime, et Nuit Rhénane Apollinaire fait référence a la rupture d’un amour. Dans Marie, Annie et l’Adieu l’auteur révèle un amour perdu ou le deuil de l’amour. Et dans Mai et les Colchiques se dégage la souffrance d’un amour fini.

L’amour, souvent associe a la souffrance, a depuis

en relation

  • Exposé français 1ere
    4442 mots | 18 pages