La souffrance au travail

507 mots 3 pages
⇒ Elle se manifeste dans les mots, par le « blues du dimanche soir » et par « la phobie du lundi ».
⇒ Les mot travail signifie en lui même, instrument de torture « tripalium »
⇒ Constat : étude menée en avril 2008 → 52% en France, belges, suisses, canadiens, USA pire 70%, Italie et Espagne 45% → souffrent de trouble du sommeil de dimanche à lundi → Pays nordiques : Danemark et Norvège → situation moins préoccupante → 30%.
⇒ Causes : Phobie du lundi : symptôme d’un malaise plus profond.
⇒ Ouvrages se sont multipliés sur le malaise au travail → 1981, livre publié « travail, usure mentale » par Christophe DEJOURS → à peine remarqué → 1988 « Souffrance en France » → best-seller.
⇒ Signe de malaise au travail → 1ère manifestations : stress : signe clinique → sentiments de surcharge, fatigue chronique, idée noire, palpitation, mal de dos…
⇒ Stress trop intense peut entrainer des dépressions et mener au suicide → France Télécom (24), Renaud et Peugeot.
⇒ 30% de salariés de l’U.E → stresse trop élevé / 28% des cadres → stress aigu.
⇒ Malaise global → surmenage, fatigue, harcèlement, troubles somatiques → ne cesse d’augmenter → concernent la plus part des profession.
⇒ Rapport daté de 2007 sur la santé et sécurité au travail → la commission juge : souffrance au travail → problème prioritaire, santé mentale → 4ème cause d’incapacité au travail → toute catégorie confondue → secteur privé ou public → Cadres → catégorie professionnelle la plus exposée.
⇒ Phénomènes plus graves : dépression sévère, « pétage de plomb » au travail.
⇒ Le plus souvent → il se montre moins aigue, plus discret, plus intime → pincements au cœur, nuits agités, colères rentrées, moments de blues, ventre noué → angoisse de performance → sentiment par être à la hauteur.
⇒ Lancinante montée de la souffrance au travail → Intensification de la concurrence, impératif du marché → Double concurrence → à l’intérieur des pays européens, concurrence des pays émergents → production à moindre

en relation

  • souffrance au travail
    1495 mots | 6 pages
  • La souffrance au travail
    703 mots | 3 pages
  • Souffrance au travail
    1012 mots | 5 pages
  • La souffrance au travail
    6029 mots | 25 pages
  • La souffrance au travail
    1182 mots | 5 pages
  • Souffrance au travail
    5800 mots | 24 pages
  • La souffrance au travail
    1068 mots | 5 pages
  • La souffrance au travail
    2742 mots | 11 pages
  • La souffrance au travail
    8407 mots | 34 pages
  • Souffrance au travail
    1633 mots | 7 pages