La statue de cel

668 mots 3 pages
La notion de littérature a pris forme au milieu du 18e siècle, ne cessant d’évoluer surtout dans certains pays européens ou l’utilisation d’un mot est devenue obligatoire ; ce mot deviendra LITTERATURE. La littérature était avant (et comme le comprenait VOLTAIRE) le monopole d’une minorité d’élite aristocratique ; mais à partir de 1770, et même si le mot demeure fidèle à l’idée d’écriture, l’innovation viendra par le faite que la littérature soit le résultat d’une activité et non plus un titre ou une appartenance à une caste.
Ainsi ce ne sont plus les hommes qui sont mis en avant mais leurs œuvres, leurs ouvrages, leurs écritures, leurs publications. En un mot leurs échange littéraire.
D’autre part, Il faut savoir que l’adjectif littéraire existe depuis le 17e siècle mais ne trouve son emploi qu’au début du 18e siècle pour désigner ce qui appartient au savoir tiré des livres, aux lettres, comme aux sciences. En effet, c’est en 1770 que nous trouverons la première corrélation entre le terme littérature et littéraire dans l’œuvre des Bénédictins de SAINT-MAUR : « histoire littéraire de la France. » Ou le titre résume l’ensemble de tous ce qui a un rapport particulier à la littérature.
Par cette correspondance, la littérature sera considérer par l’ensemble des actes littéraires.
Le terme littérature s’utilisera dans la classification décimale de DEWEY (catégorie 8), comme un amas de tous ce qui n’est pas scientifique, philosophique, technique… bref de toutes disciplines qui n’a pas été classifié au préalable.
Il est claire que cette terminologie a subit une décadence, une dégénéressance qui très tôt a donné sa chance à la notion de littérature comme création esthétique ; même ce terme était plus utilisé à la fin du 18e pour la poésie qui était considéré, comme création par excellence.
Paradoxalement ; le 18e siècle, voit l’apparition du roman, du journalisme, et du théâtre … des genres considérés vulgaires, communs. Un dénominateur commun de l’art

en relation

  • Sainte chapelle paris
    3420 mots | 14 pages
  • Forum d'auguste
    1248 mots | 5 pages
  • Le temple de zeus
    2669 mots | 11 pages
  • Expertise comptable
    2020 mots | 9 pages
  • Semaine Sainte en Andalousie
    3148 mots | 13 pages
  • Mémoire dcg
    1882 mots | 8 pages
  • Histoire des arts
    1482 mots | 6 pages
  • arret
    5589 mots | 23 pages
  • Le Masque Baudelaire
    1087 mots | 5 pages
  • Le chevalier double
    521 mots | 3 pages