La symbolique de l'air

1627 mots 7 pages
L’AIR

L’heure est venue pour moi de prendre en ce midi, pour la première fois, la parole face à vous, avec mon travail dont le sujet est l’air.
Le sujet n’est pas simple car quoi de plus invisible, de plus insipide que l’air.
Cherchant un point de départ à mon travail, je me suis demandé qui de l’eau de l’air ou de la terre est venu en premier sur notre Planète ? Voici quelques hypothèses les plus fréquentes.
D’abord, il y a eu cette énorme explosion, le big bang, il y a 15 milliards d’années. Ensuite, 10 milliards d’années plus tard, comme quoi les bonnes choses se font attendre, la condensation des « poussières d’étoiles » a donné naissance à notre soleil puis à toutes ses planètes. Notre terre s’est formée ’il y a un peu plus de 4 milliards d’années.
Ce n’était alors qu’une grosse boule de magma recouverte d’une fine croûte. Ni eau, ni air ! Cette masse s’est débarrassée de tous ses gaz, comme un liquide en ébullition le ferait. En s’échappant ces gaz ont formé l’atmosphère primitive, rien de réjouissant, la plupart de ces substances étaient incompatibles avec la vie. La température de la planète s’est progressivement refroidie, ce qui a permit la condensation des vapeurs d’eau. Le déluge a duré 200 millions d’années, une bagatelle... les océans étaient nés.
Plus tard, nettement plus tard, 2 milliards d’années plus tard, l’atmosphère telle que nous la connaissons se forme. Cette couche, si fine que l’on pourrait la comparer à la peau de la pêche qui correspondrait à notre globe, est pourtant l’élément indispensable à toute vie !
Nous voici donc au fait de l’origine de l’air qui nous entoure et nous emplit.

J’ai dans un second temps consulté le Petit Robert 2007 qui nous en donne la définition suivante : « Air : n.m. début du XIIème siècle ; du latin aer : fluide gazeux que respire les être vivants » suivi d’une longue série de locutions et d’expressions diverses sur lesquelles nous aurons l’occasion de revenir un peu plus tard.
Nous voici donc

en relation

  • Les quatres elements
    2166 mots | 9 pages
  • Les quatre elements
    1439 mots | 6 pages
  • EXTRAIT ALLEGORIE
    3500 mots | 14 pages
  • Zola, germinal première partie chap 4
    860 mots | 4 pages
  • Architecture ecologique
    2830 mots | 12 pages
  • Les voyages
    2015 mots | 9 pages
  • Souleyman cissé yeelen
    1049 mots | 5 pages
  • Lecture analytique l'albatros
    1316 mots | 6 pages
  • swad
    454 mots | 2 pages
  • Lamb skin apron of the apprentice
    655 mots | 3 pages