La tendance anti-social par winnicott

898 mots 4 pages
La tendance antisociale

La tendance antisociale ressort de la psychanalyse. Dans ce texte Winnicott fera l’étude de la tendance antisociale et non de la délinquance chez l’enfant.
En effet la tendance anti-sociale peut être elle observée telle qu’elle apparait chez l’enfant normal ou presque normal. Cette tendance est dut a un manque d’affectivité dés son plus jeune âge.
Winnicott dans la suite de son texte, nous montre 2 cas différents : Celui concernant un délinquant, L’autre concernant un cas de tendance anti-sociale ensuite.
Dans le 1er il s’agissait d’un enfant que Winnicott a suivie durant 1Année. Il a était mis sous traitement mais par la suite ce dernier à provoquer l’effet inverse du résultat attendu. Il a eu un comportement agressif (excès de violence) En autre je cite : « a plusieurs reprise j’aie été sévèrement mordu aux fesses.. , Il monte sur le toit etc.. » Le traitement a donc était immédiatement arrêter pour protéger les autres malades. Il alla donc par la suite dans un foyer éducatif.
Il a put remarquer qu’a l’âge adulte ce cas est tout a fait normal et qu’il était même capable d’avoir une famille et des enfants, et un travail.
Winnicott en conclu que la psychanalyse ne permettait pas de régler tous les comportements anti-sociaux mais qu’il faut parfois avoir recours a un placement en institut offrant des soins spécialiser.
Au contraire le 2éme cas a lui était traité plus facilement car seul la psychanalyse a suffit pour résoudre le problème.
Il s’agissait d’un garçon ainé de 4 enfants qui avait une tendance a volé et cela devenait très sérieux. En effet il volait n’importe où que ce soit chez li ou chez des commerçants.
Winnicott explique a sa mère ce que signifie le comportement du vol je cite « Lorsqu’il vole, il ne désir pas les choses qu’il vole, mais qu’il chercher quelque chose auquel il a droit ; il réclame à sa mère et a son père des dommages et intérêts parce qu’il se sent privé de leur amour. » Il conseilla donc à sa mère

en relation

  • La tendance antisociale
    346 mots | 2 pages
  • Relation educative
    915 mots | 4 pages
  • Rien
    4023 mots | 17 pages
  • Mémoire délinquance et états limites adolescents
    16160 mots | 65 pages
  • Dynamique de groupe dans l'institution
    5696 mots | 23 pages
  • Fiche de lecture winicott
    2205 mots | 9 pages
  • Education impossible maud mannoni
    11047 mots | 45 pages
  • Fiches psychologie du developement
    7755 mots | 32 pages
  • Pierre marty
    8779 mots | 36 pages
  • App négociation
    1682 mots | 7 pages