La terreur 1793-1795

2280 mots 10 pages
LA TERREUR.

PBM : S'inscrit-elle dans une Révolution parce que toute révolution se termine par une Terreur (consubstantielle à... comme le dit l'auteur Russe à propos de la Révolution Russe, chinoise, cubaine etc..)
N'était-elle pas nécessaire à la Révolution ? Car la Révolution avait des adversaires (« à l'ordre du jour »).
Pour des historiens comme F.FURET -libéral- la Terreur est un dérapage de la Révolution. On invoque mm le terme de "dictature". Ce qui est curieux c'est que c'est le seul gouvernement qui pratique la Terreur en LE DECLARANT : le 5 octobre 1793. Elle devait avoir une fin, mais jamais décrétée car Robespierre arrêté et guillotiné le 10 thermidor An 2 (28 juillet 1795). * BILAN : 2000 morts de Lyon, 20 000 morts de Vendée etc ... = 40 000 morts (sur 28 millions d'hommes).
Robespierre dit "La Terreur n'est autre chose que la justice prompt, sévère et inflexible" à l'égard des ennemis de la Révolution.

PBM : En quoi la Terreur s'inscrit-elle dans le processus révolutionnaire ? (Année charnière 92/93)En quoi la Terreur est-elle une INSTITUTIONALISATION de la justice politique mise en place de manière organisée ? |

I - Les préconditions de la Terreur.

1/ Le climat de crise. Plurifactoriel. a- LA GUERRE :
-La guerre commence le 20 avril 1792. Se passe mal. Les nobles/officiers ont immigré ("Coblance"??) et manquent à l'appel des cadres. Il faut enrôler des paysans ou commercants non entrainés ... Les ennemis : la Monarchie Prussienne et l'Empire Austro-Hongrois.
- Le 1er février 1793, l'Espagne et l'Angleterre entrent en guerre contre la France. Seule la Russie n'est pas encore en guerre contre la France; le Piémont le sera bientôt.
- Septembre 1792, du monde ds les prisons parisiennes (15 000 personnes). MARAT appelle au massacre des prisons = 15 000 morts, "les Septembrisades" = 1ers moments de violence collectives contre des gens qui ne sont pas contre la Révolution (MARAT l'ami du peuple a peur que si les prussiens

en relation

  • De thermidor a brumaire une impossible stabilisation
    884 mots | 4 pages
  • la terreur blanche
    3776 mots | 16 pages
  • La revolution française - résumé
    3898 mots | 16 pages
  • 21 Histoire
    1452 mots | 6 pages
  • Fiche de révision - la première république 2nde
    839 mots | 4 pages
  • Argumentation
    690 mots | 3 pages
  • Chap 6 histoire
    3819 mots | 16 pages
  • L3 1792 1814
    776 mots | 4 pages
  • expo terreur
    1357 mots | 6 pages
  • L'évolution de la conception des droits et libertés à travers des préambules révolutionnaires
    2065 mots | 9 pages