La théorie de la reconnaissance d’axel honneth

2432 mots 10 pages
LA THÉORIE DE LA RECONNAISSANCE D’AXEL HONNETH

1- Résumé de la théorie de la reconnaissance d’Axel Honneth
La présente étude porte sur la problématique de la reconnaissance chez Axel Honneth. S’inspirant largement de la pensée de Hegel et de ses idées sur ce thème, il devient, avec d’autres auteurs (C. Taylor, N, Frazer …) l’initiateur du courant de pensée contemporain qui traite de cette problématique. Sa réflexion est menée en lien avec la théorie critique et l’École de Francfort. En effet, Honneth développe le concept de reconnaissance qui associe théorie et pratique, tout en critiquant les contradictions du libéralisme. Pour Honnet, la reconnaissance n’est pas uniquement un savoir, c’est aussi une pratique. Elle a un effet concret mais aussi moral. Elle constitue le moteur des revendications qui émanent des membres d’une même société.
La théorie de la reconnaissance telle que développée par Honneth s’appuie sur la réalisation de soi, incluant le respect et la dignité de l’individu. À ce sujet, Honneth distingue dans les sociétés modernes, trois sphères normatives différentes au sein desquelles s’opère la reconnaissance mutuelle : celles de l’amour, du droit et de la solidarité.
1- Sphère privée : celle de l’intimité et de l’amour (confiance en soi, besoins individuels). Elle concerne la vie privée dans laquelle les gens sont autorisés à se reconnaître en fonction de leurs besoins spécifiques. Pour Honneth, l’émergence de la problématique de la confiance en soi est étroitement liée à la société capitaliste et bourgeoise où la famille, en tant qu’institution, occupe à elle seule, l’essentiel de la sphère privée. Elle permet d’expliquer l’apparition des revendications au niveau de cette sphère privée et ce, à travers les rapports de force et de domination qui ont lieu dans les relations interpersonnelles et conséquemment, les aspirations individuelles à l’égalité. Il s’agit principalement de la reconnaissance mutuelle et égalitaire des partenaires qui

en relation

  • Justice, mépris et quete de reconnaissace chez axel honneth
    4365 mots | 18 pages
  • Réalisation de soi dans l'entreprise
    729 mots | 3 pages
  • information
    5864 mots | 24 pages
  • cours2 1 sujet conscience matiere esprit
    7440 mots | 30 pages
  • L’intégration sociale d’un collaborateur peut-il être un critère de discrimination
    10672 mots | 43 pages
  • compétence
    60076 mots | 241 pages
  • Cours
    36658 mots | 147 pages
  • La médiation sociale
    26596 mots | 107 pages
  • Le stress et la mobilité forcée à france téléécom
    20261 mots | 82 pages
  • l'Etat français face aux roms migrants
    48439 mots | 194 pages