La tirade d'Etéocle dans les Phéniciennes d'Euripide

Pages: 8 (1945 mots) Publié le: 13 juin 2014

Commentaire de la tirade d'Etéocle, extrait des Phéniciennes

La tirade d'Etéocle prend place dans la deuxième partie du premier épisode des Phéniciennes. Un débat s'élève entre lui et Polynice, réunis pour une trêve autour de leur mère Jocaste. La discussion prend l'apparence d'un jugement ; l'accusation (Polynice) prend la parole avant la défense (Etéocle). Polynice a déjàparlé : il a montré par la force de l'évidence la justice de sa cause, et demande à Etéocle de lui rendre le trône de Thèbes, comme promis. Au tour d'Etéocle de prendre la parole.
Celui-ci cherche à mettre en avant la justesse de ses actions, à justifier ses choix, comme son frère, mais il veut également rejeter la faute sur Polynice et tente pour cela d'attaquer en premier lieu sa définition dela justice. D'une certaine manière, ce texte se place sous l'angle de la sincérité, qu'Etéocle croit pouvoir être au service de sa cause, mais ce qu'il cherche à démontrer est injustifiable : il a menti et expulsé son propre frère pour garder le pouvoir à lui seul. Son honnêteté apparaît alors comme hypocrisie, et tous ses efforts pour se montrer sous un meilleur jour ne font que renforcerl'image de l'homme aveuglé dans la démesure qu'il donne à voir au spectateur.

εἰ πᾶσι ταὐτὸν καλὸν ἔφυ σοφόν θ’ ἅμα,
οὐκ ἦν ἂν ἀμφίλεκτος ἀνθρώποις ἔρις·
νῦν δ’ οὔθ’ ὅμοιον οὐδὲν οὔτ’ ἴσον βροτοῖς
πλὴν ὀνόμασιν· τὸ δ’ ἔργον οὐκ ἔστιν τόδε.
ἐγὼ γὰρ οὐδέν, μῆτερ, ἀποκρύψας ἐρῶ·
ἄστρων ἂν ἔλθοιμ’ †ἡλίου† πρὸς ἀντολὰς
καὶ γῆς ἔνερθε, δυνατὸς ὢν δρᾶσαι τάδε,
τὴν θεῶν μεγίστην ὥστ’ ἔχεινΤυραννίδα.
τοῦτ’ οὖν τὸ χρηστόν, μῆτερ, οὐχὶ βούλομαι
ἄλλωι παρεῖναι μᾶλλον ἢ σώιζειν ἐμοί·
ἀνανδρία γάρ, τὸ πλέον ὅστις ἀπολέσας
τοὔλασσον ἔλαβε. πρὸς δὲ τοῖσδ’ αἰσχύνομαι
ἐλθόντα σὺν ὅπλοις τόνδε καὶ πορθοῦντα γῆν
τυχεῖν ἃ χρήιζει· ταῖς γὰρ ἂν Θήβαις τόδε
γένοιτ’ ὄνειδος, εἰ Μυκηναίου δορὸς
φόβωι παρείην σκῆπτρα τἀμὰ τῶιδ’ ἔχειν.
χρῆν δ’ αὐτὸν οὐχ ὅπλοισι τὰς διαλλαγάς,
μῆτερ, ποιεῖσθαι· πᾶν γὰρἐξαιρεῖ λόγος
ὃ καὶ σίδηρος πολεμίων δράσειεν ἄν.
ἀλλ’, εἰ μὲν ἄλλως τήνδε γῆν οἰκεῖν θέλει,
ἔξεστ’· ἐκείνου δ’ οὐχ ἑκὼν μεθήσομαι.
{ἄρχειν παρόν μοι τῶιδε δουλεύσω ποτέ;}
πρὸς ταῦτ’ ἴτω μὲν πῦρ, ἴτω δὲ φάσγανα,
ζεύγνυσθε δ’ ἵππους, πεδία πίμπλαθ’ ἁρμάτων,
ὡς οὐ παρήσω τῶιδ’ ἐμὴν τυραννίδα.
εἴπερ γὰρ ἀδικεῖν χρή, τυραννίδος πέρι
κάλλιστον ἀδικεῖν, τἄλλα δ’ εὐσεβεῖν χρεών.

Le discours d'Etéocle esttrès strictement organisé. Deux groupes de vers l'encadrent (v.499-502 puis v.524-525) qui reprennent les propos de Polynice sur la justice et les valeurs traditionnelles : καλὸν et σοφόν ne veulent pas dire la même chose pour Polynice et pour lui. Deux parties se distinguent clairement dans son discours : une première (v.503-512), marquée par ἐγὼ γὰρ (v.503) où, comme Polynice, Etéocle évoqueson cas particulier : exposition de la grandeur de son ambition, biaisée par les revendications de son frère, qui est selon lui illégitime par la manière dont il se revendique. La deuxième partie (v.512-523), avec πρὸς δὲ (v.512) se caractérise par le renversement des valeurs posées par Polynice et la mise en avant d'Etéocle, seul souverain légitime pour Thèbes.
Alors que Polynice montre parl'évidence la justice de sa cause, Etéocle doit construire un discours d'autant plus retors que les faits sont contre lui. Toutefois, il fait preuve d'un sophisme à toute épreuve : il renverse tout d'abord son rôle dans cette affaire et renvoie la faute à Polynice. Puis il reprend les termes de justice de celui-ci pour convaincre l'auditoire que la faute revient à son frère et que lui n'agit que dansle sens du bien. Mais même si cette construction s'avère savante, le spectateur n'est pas dupe et les faits son contre lui. Etéocle se révèle d'une hypocrisie et d'une démesure sans failles, aveuglé tout autant que son frère dans sa recherche de pouvoir.


Etéocle tout d'abord chercher, comme Polynice, à justifier ses actions. Il prend appui pour cela sur le fait que les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les phéniciens
  • Tirade
  • Tirade
  • Tirade
  • TIRADE
  • L’hippolyte d’euripide
  • Biographie d'euripide
  • médéé d'euripide

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !