La vie d'un bboy

Pages: 9 (2158 mots) Publié le: 24 février 2011
Moy Rivas s’est servi du break pour voyager autour du monde.
La question est : où va t il aller ensuite ?
Il y a plusieurs choses auxquelles peut penser Moy Rivas dans ce moment juste avant que la musique commence. La première, il peut baisser le regard vers son corps léger et nerveux de 15 ans. Il veut aller en vrille dans ce passage, mais ce mouvement lui a créé des problèmes auparavant.Lorsqu’il a rentré en entraînement il y a un an, son dos s’est cassé et l’a laissé paralysé sur le sol, sans aucune sensation dans ses jambes et épaules pendant 6h.

De l’autre coté Goliath s’étire, Moy peut également en trembler. Son opposant au premier round, le Californien Style Elements, est considéré par beaucoup comme étant un des meilleurs crew de tous les temps. Pourtant, Style Elements n’apas cet esprit
Dans le premier round, un des membres, Edmundo « Poe » Loayza pense « Contient toi. Garde tes meilleurs mouvements. Moy est son crew Havikoro ? Je n’ai pas peur. »
Finalement, Moy peut fixer la foule assemblée ici à Los Angeles et avaler sa salive face à la foule bouillonnante de 1 500 visages le toisant. Ceux qui ne regardent pas à travers lui sont probablement en train de sedemander comment ce crew –ce crew Texan — a pu réussir, rien qu’à accéder au bâtiment pour participer a Freestyle Session ’99, un des plus gros événements de la communauté de danseurs de breakdance.
Moy Rivas peut ravaler tout cela, faire une prière et arrêter sa respiration. Mais comme un adage B boy aime à dire « Penser bloque ton flow. » Alors Moy essaie de ne penser à rien de tout cela. « Monidée principale était, je vais à Freestyle Session 5, je vais pour faire mon truc, je vais faire les gens se rappeler de moi » dit-il
Il met tout de coté tout sauf les 2 bases: le flow et le sol—les 2 seules choses dont un b-boy a besoin. Conscience réduite et concentration au maximum, Moy commence à méditer sur des petits détails tel un moins bouddhiste: “ Je commence à remarquer la façon dont estconstruit le sol, et je regarde les petites choses comme celle-ci parce que ça m’empêche de me concentrer sur ce qu’il se passe autour de moi.”Ommmm. Il ne peut pas trop se rapprocher de l’extrémité de la scène parce qu’il pourrait donner un coup de pied à quelqu’un, avec ses incontrôlables air flares, et qu’il y a des speakers aussi, pour y faire attention.
Un B-boy a 30, peut 45 secondes pourfaire ses marques. Les règles sont fluides, le jugement largement arbitraire. Pourtant, avec toute l’incertitude qui rend une fraction de seconde infinie, une chose reste vraie. Quand tu l’as, tu sais que tu l’as. Et tout le monde dans la salle aussi.
Donc, lorsque Moy saute au centre de la scène et lance son air flare défiant la gravité –six en fait— interverti sur 2 mains, flotte avec grâce dansune tornade de 360°, les jambes tendues comme des lames de couteaux —il sait qu’il l’a. Personne n’a jamais vu ça avant.
En un instant, Moy Rivas et Havikoro ont placé Houston sur la carte. La foule explose « C’est comme si on pouvait surfer sur la tête des gens » dit le membre Jesse Rodriguez. Les juges annoncent le résultat —une percée d’énorme proportion.
Ce crew venu de nulle part semblepouvoir aller très loin. Moy était resté terre à terre. Maintenant il pouvait presque toucher le ciel.
Devenir une superstar underground l’emmènerait autour du monde et mettrait des fringues stylées sur son dos. Mais l’underground ne pouvait pas l’emmener plus loin.
Le B-boying peut te donner un style de vie. Cela ne peut pas financer ta vie.
Lors d’une brumeuse soirée de Septembre, lorsque l’étécommence à devenir automne, Moy Rivas et quatre autres b-boys traînent dans les coulisses d’un froid et sombre théâtre, attendant que la foule venue voir le spectacle se mette a entrer. Armando « Boy », Alejandro et Marlon Perla se battent, argumentent en se taquinant à propos de qui est meilleur à un certain mouvement. Oliver Velasquez, le plus jeune parmi eux, traîne autour, tuant le temps...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Vie et mort d'un cochon
  • La vie carcérale d'un détenu
  • Cycle de vie d'un produit
  • La vie d'un homme
  • Cycle de vie d'un traite
  • Cycle de vie d'un produit
  • Le travail dans la vie d'un individu
  • Le cycle de vie d'un produit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !