La vie

252 mots 2 pages
La vie est traditionnellement comprise d'un point de vue extérieur et scientifique comme un ensemble de propriétés objectives qui définissent la vie au sens biologique du terme, celle du corps matériel. Pourtant, la vie possède une composante intérieure qui relève de la subjectivité la plus radicale, d'une sphère d'immanence absolue dans laquelle nous sommes en permanence immergés et avec laquelle nous coïncidons4.

En un sens, la vie est ce qu’il y a de plus simple, mais ce qui est le plus simple est aussi souvent ce qu'il y a de plus difficile à penser5. C'est le mérite du travail phénoménologique du philosophe Michel Henry que d'avoir ramené la notion de vie à l'essentiel, car elle est tout simplement ce que nous sommes, le fondement et l'essence de la manifestation, qui est l'auto-affection6.

Nous savons ce qu'est la vie d'un savoir absolu qui ne doit rien au monde et qui précède toute connaissance et toute philosophie parce que nous sommes des humains, nous appartenons déjà à cette vie que nous connaissons de l’intérieur, qui fonde notre être et chacun de nos pouvoirs, comme par exemple la pensée7.

Michel Henry définit la vie d'un point de vue phénoménologique comme ce qui possède la faculté et le pouvoir de se sentir et de s'éprouver soi-même en tout point de son être8. Pour lui, la vie est essentiellement force et affect9. Il établit une opposition radicale entre la chair vivante et le corps matériel dans son livre Incarnation, une philosophie de la

en relation

  • la vie de la vie
    3359 mots | 14 pages
  • une vie de vie
    361 mots | 2 pages
  • la vie c la vie
    3045 mots | 13 pages
  • l'etude de la vie<<vie ma vie
    357 mots | 2 pages
  • La vie
    1527 mots | 7 pages
  • Notre vie
    729 mots | 3 pages
  • La vie
    1269 mots | 6 pages
  • La vie
    411 mots | 2 pages
  • LA VIE
    873 mots | 4 pages
  • Une vie
    1818 mots | 8 pages