La ville apocalyptique

402 mots 2 pages
Ce tableau a été peint par le fameux peintre Meidner. C’est un peintre allemand (fauve expressionnisme), peintre visionnaire. Il est né en 1884 en Silésie (qui se situe entre 3 états : l’Allemagne, le sud-ouest de la Pologne et la république Tchèque). A partir de 1912, il trouva son thème de prédilection dans les vues de la grande ville. Ses toiles souvent qualifiées de paysages apocalyptiques, constituent des prophéties (futur) d’événements lointains.

Ce tableau réalisé en 1913. Des couleurs vives contrastent sur un fond sombre, les couleurs vives montrent le mouvement : explosions. Cela représente le chaos (néant) et la guerre. Il y a Beaucoup de couleurs jaunes : cela représente le feu. On constate un contraste entre le jaune des explosions et le bleu nuit, voire noir du fond. Meidner a employé les 2 couleurs les plus contrastées pour mettre en évidence les explosions. Le bleu d’une inspiration divine pour stopper la guerre, ou le projecteur d’un avion militaire qui ciblerait sa prochaine cible. Dans le fond du tableau on distingue mal dans le noir : ville déjà détruite. Les bâtiments sur le premier plan, certains en explosion comme celui de droite, certains encore intact (au milieu au premier plan) : La guerre approche et va tout détruire (menace). Des Coups de pinceaux qui partent dans tous les sens : agressivité, représentation du chaos. Meidner montre toujours la ville a partir d’un point surélevé, éloigné. Elle s’étale aux yeux de l’observateur de façon panoramique (vue en large), lui offrant un scénario aussi grandiose qu’horrible. C’est l’horreur de la guerre que représente ce tableau. En petit à gauche, et en gros a droite, on peut apercevoir des personnages de la même couleur que les bâtiments. Meidner place souvent les personnages à l’extrémité de ses tableaux. Il réussi à donner une représentation parallèle au paysage apocalyptique et de son reflet dans les visages humains désespérés et défigurés par la peur. Les parallèles : ils regardent la

en relation

  • Histoire des arts - la ville apocalyptique
    272 mots | 2 pages
  • Commentaire composé épilogue de la peste albert camus
    1316 mots | 6 pages
  • La peste albert camus extrait 2
    1021 mots | 5 pages
  • La peste
    1132 mots | 5 pages
  • LECTURE ANALYTIQUE LE HUSSARD
    622 mots | 3 pages
  • métropolis
    1067 mots | 5 pages
  • la peste son paroxysme
    2371 mots | 10 pages
  • La peste, texte 2
    1183 mots | 5 pages
  • Histoire de l'art dossier sur paysage apocalyptique de ludwig meidner
    818 mots | 4 pages
  • Religion
    2675 mots | 11 pages