la ville en poésie

10106 mots 41 pages
SQ n°1 (1°L)
Horizons urbains : la ville en poésie

Objets d’étude : la poésie, l’argumentation
Problématique / projet de lecture :
Dans quelle mesure l’univers citadin est-il poétique ?
Comment sa représentation évolue-t-elle ?
Thèmes :
- Lien entre l’humain et l’urbain, entre ville et poésie.
- Evolution de la forme poétique au cours des siècles.
- Caractéristiques de l’éloge et du blâme.
Lecture cursive : Paul Verlaine, Poèmes saturniens.

SQ1, s.1 : Nicolas Boileau, Satires VI (1660), « Les embarras de Paris » (p.247).

Remarque sur le genre ? la forme ? (poème, alexandrins, rimes suivies)
Je lis le poème.
Qu’est-ce qu’une satire ? (rappel) De quoi se moque-t-il ici ?
Eléments pour l’introduction du commentaire de ce texte :
XVIIe : démographie de Paris explose, multiplicat° des transports.
Nicolas Boileau, poète classique du XVIIe s. (voir p. 575)
Poème satirique = texte qui dénonce un travers social en s’en moquant.
Objet de la satire = les nuisances de la ville, la vie parisienne.
v. 1-14 : bruits insoutenables entendus de chez lui.
v. 15-30 : sortie, progression périlleuse dans les rues.
v.31-43 : accident de circulation et embouteillage.
Remarque ? Ca n’a pas beaucoup changé en 4 siècles !
Pbmatique : Quelle représentation de la ville Boileau propose-t-il ?
2 axes de lecture, 2 parties.
Comment caractériseriez-vous les scènes racontées par le poète ?
1 tableau vivant
1 scène qui fait sourire

Rédaction intégrale de cette intro lors du 1er module
(après avoir lu ensemble la « fiche bac : le commentaire littéraire »).

Corrigé possible pour l’introduction = 15-20 lignes, en un seul bloc précédé d’un alinéa.
Ne pas commencer par « Ce texte » = on n’emploie pas le démonstratif ; vous n’en avez pas encore parlé !

Tandis que la démographie parisienne explose au XVIIe siècle, les transports s’intensifient dans la cité. C’est dans ce contexte bouillonnant que le poète classique Nicolas Boileau rédige en 1660 ses

en relation

  • anthologie poésie ville
    2099 mots | 9 pages
  • Commentaire composé intro+conclusion sur « oradour » de jean tardieu.
    2755 mots | 12 pages
  • Commentaire paul eluard courage
    2184 mots | 9 pages
  • Apollinaire : avant-garde et modernite
    3999 mots | 16 pages
  • Le poète doit-il idéaliser le réel ?
    1812 mots | 8 pages
  • La poesie est elle moderne
    435 mots | 2 pages
  • Fiche de révision oral francais
    3217 mots | 13 pages
  • La poésie engagée
    1104 mots | 5 pages
  • Pour un poète, parler du monde revient il forcément à parler de soi ?
    1566 mots | 7 pages
  • Zone de guillaume apollinaire
    2127 mots | 9 pages