La violence

839 mots 4 pages
« La violence, une force pour les faibles. »

Combien de fois ne voyons-nous pas des actes de violence dans les journaux ou même en regardant la télévision ? Mais est-ce uniquement les gens faibles qui utilisent la violence comme ultime défense ? Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de nous pencher sur l’adage : « Les gens fragiles se servent de la violence comme force ». Ensuite nous développerons, grâce à des exemples concrets, les idées en accord et en désaccord avec cela au travers de la violence physique et verbale. Pour commencer, nous pouvons dire que pour être violent, il faut être faible car beaucoup d’exemples nous le montrent chaque jour et ce depuis toujours. D’ailleurs, on se souvient de Staline, de Mussolini ou encore d’Hitler parce qu’ils étaient fous et donc très faibles. Beaucoup trop faibles pour s’adapter à la société de leur temps. Du coup, ils ont voulu l’adapter à leur manière en mettant en place leur dictature. N’est-ce pas là une marque de faiblesse ? C’est justement parce qu’ils se sont estimés faibles aux yeux des autres qu’ils ont été jusqu’à la pire extrémité, partir en guerre. Plus particulièrement, Hitler a causé énormément de mal aux gens. Des millions de gens ont disparu lors de batailles sanglantes ou de bombardements massifs sans oublier les victimes des sinistres camps de concentration. Et comme on dit souvent « celui qui sait qu’il est fort n’a pas besoin de le prouver. » Lui en a eu besoin car il ne faisait pas partie des gens « forts ». Ensuite, parlons aussi de la violence verbale qui touche beaucoup d’entre nous tant dans notre lieu de travail, qu’à l’école ou même au sein de notre famille. Arrêtez-vous un instant. Prenez le temps de voir ce qu’il se passe autour de vous. Cessons de dire que cela n’arrive qu’aux autres car un jour ou l’autre, les autres, cela pourrait être vous. Regardez combien de jeunes sont maltraités, reçoivent des dizaines d’injures

en relation

  • Violence
    1477 mots | 6 pages
  • violence
    104841 mots | 420 pages
  • Violence
    1823 mots | 8 pages
  • La violence
    4890 mots | 20 pages
  • Violence
    579 mots | 3 pages
  • La violence
    801 mots | 4 pages
  • la violence
    367 mots | 2 pages
  • la violence
    10148 mots | 41 pages
  • La violence
    764 mots | 4 pages
  • La violence
    402 mots | 2 pages