La crise des médias au Québec - La Souffrance de la Presse écrite

1818 mots 7 pages
La crise médiatique actuelle au Canada, qui est alimentée par le coronavirus, se prépare depuis plus de 30 ans. Ce n'est pas un nouveau phénomène. Les gens ont vu les grands réseaux de radio fusionner au début des années 1990. Dans les années 1990, l'internet et les chaînes d'information câblées ont transformé la donne et menacé la domination des organismes de presse, car le public avait un accès permanent aux événements en direct et en temps réel. L'essor des médias sociaux dans les années 2000 et 2010 a continué à modifier la fonction des médias aujourd'hui. Le bouleversement des médias n'est pas nouveau ; COVID-19 n'a fait que l'amplifier. Elle a toutefois fait des ravages.

Crise Financière

Depuis Mars 2020, plus de 135 organisations médiatiques canadiennes ont fermé leurs portes. Selon l'Association canadienne des journalistes, 2 000 emplois ont été perdus à travers le pays en mars et avril. Selon le New York Times, 36 000 emplois dans les médias ont été perdus aux États-Unis depuis le début de l'épidémie. Poynter, un institut américain spécialisé dans les médias, a suivi l'évolution de ce chiffre en constante augmentation. Les origines de la longue crise des médias dans le monde sont bien connues : une forte baisse des recettes publicitaires des médias au profit de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, qui se partagent désormais le gâteau et paient peu ou pas d'impôts au Canada. Cependant, les organismes de presse américains et canadiens ont hésité à adopter la technologie.

D'autres modèles économiques, comme celui utilisé par le journal montréalais Le Devoir, qui repose sur les abonnements payants, la publicité et les contributions, sont en plein essor dans le pays. Dans les années 1990, le petit journal a mis en place un mur payant, a concentré sa couverture politique, culture et questions sociales et a effectué un virage numérique important. C'est le genre de virage que les médias connaissent à nouveau. Cependant, ce changement s'est accompagné

en relation

  • Lecture
    6548 mots | 27 pages
  • Le canada et la premiere guerre mondiale
    3642 mots | 15 pages
  • Le canada et les cultures de la mondialisation
    1435 mots | 6 pages
  • L'hypersexualisation est-elle un cadre favorable au passage à l'acte délinquant
    6107 mots | 25 pages
  • Dossier de presse
    9702 mots | 39 pages
  • Analyse du village des valeurs perdues
    10476 mots | 42 pages
  • Gabrielle roy et société québécoise de l'époque 1940
    5094 mots | 21 pages
  • Violence et le décrochage scolaire
    4332 mots | 18 pages
  • la communication politique
    143603 mots | 575 pages
  • Éléments pour une analyse du discours de traduction au québec
    8142 mots | 33 pages