Laclos les liaisons dangereuses

Pages: 7 (1524 mots) Publié le: 29 avril 2012
CHODERLOS DE LACLOS, Les Liaisons dangereuses (1782)
Lettre LXXXI : la marquise de Merteuil au vicomte de Valmont

Paru dans le contexte du siècle des Lumières, époque d’émancipation aussi bien intellectuelle que morale, Les Liaisons dangereuses, roman épistolaire, présente la correspondance fictive qu’entretiennent divers personnages d’une même intrigue, menée par la marquise de Merteuil etle vicomte de Valmont. Ces deux libertins échangent sur leur manière de séduire leurs proies inexpérimentées ou vertueuses. Dans la lettre suivante, la marquise, piquée de ce que le comte a prétendu la conseiller sur le comportement à adopter avec un homme qu’elle convoite, lui fait savoir qui elle est au juste.

(…) Croyez-moi, Vicomte, on acquiert rarement les qualités dont on peut se passer.Combattant sans risque, vous devez agir sans précaution. Pour vous autres hommes, les défaites ne sont que des succès de moins. Dans cette partie si inégale, notre fortune l'est de ne pas perdre, et votre malheur de ne pas gagner. Quand je vous accorderais autant de talents. qu'à nous, de combien encore ne devrions-nous pas vous surpasser, par la nécessité où nous sommes d'en faire un continuelusage !
Supposons, j'y consens, que vous mettiez autant d'adresse à nous vaincre, que nous à nous défendre ou à céder, vous conviendrez au moins qu'elle vous devient inutile après le succès. Uniquement occupé de votre nouveau goût, vous vous y livrez sans crainte, sans réserve : ce n'est pas à vous que sa durée importe.
En effet, ces liens réciproquement donnés et reçus, pour parler le jargon del'amour, vous seul pouvez, à votre choix, les resserrer ou les rompre : heureuses encore, si dans votre légèreté, préférant le mystère à l'éclat, vous vous contentez d'un abandon humiliant, et ne faites pas de l'idole de la veille la victime du lendemain.
Mais qu'une femme infortunée sente la première le poids de sa chaîne, quels risques n'a-t-elle pas à courir, si elle tente de s'y soustraire,si elle ose seulement la soulever ? Ce n'est qu'en tremblant qu'elle essaie d'éloigner d'elle l'homme que son coeur repousse avec effort. S'obstine-t-il à rester, ce qu'elle accordait à l'amour, il faut le livrer à la crainte :
ses bras s'ouvrent encore, quand son cœur est fermé.
Sa prudence doit dénouer avec adresse ces mêmes liens que vous auriez rompus. À la merci de son ennemi, elle est sansressource, s'il est sans générosité : et comment en espérer de lui, lorsque, si quelquefois on le loue d'en avoir, jamais pourtant on ne le blâme d'en manquer ?
Sans doute, vous ne nierez pas ces vérités que leur évidence a rendues triviales. Si cependant vous m'avez vue, disposant des événements et des opinions, faire de ces hommes si redoutables le jouet de mes caprices ou de mes fantaisies ;ôter aux uns la volonté, aux autres la puissance de me nuire ; si j'ai su tour à tour, et suivant mes goûts mobiles, attacher à ma suite ou rejeter loin de moi ces Tyrans détrônés devenus mes esclaves ; si, au milieu de ces révolutions fréquentes, ma réputation s'est pourtant conservée pure ; n'avez-vous pas dû en conclure que, née pour venger mon sexe et maîtriser le vôtre, j'avais su me créer desmoyens inconnus jusqu'à moi ?
Ah ! Gardez vos conseils et vos craintes pour ces femmes à délire, et qui se disent à sentiment ; dont l'imagination exaltée ferait croire que la nature a placé leurs sens dans leur tête ; qui, n'ayant jamais réfléchi, confondent sans cesse l'amour et l'Amant ; qui, dans leur folle illusion, croient que celui-là seul avec qui elles ont cherché le plaisir en estl'unique dépositaire ; et vraies superstitieuses, ont pour le Prêtre le respect et la foi qui n'est dû qu'à la Divinité.
Craignez encore pour celles qui, plus vaines que prudentes, ne savent pas au besoin consentir à se faire quitter.
Tremblez surtout pour ces femmes actives dans leur oisiveté, que vous nommez sensibles, et dont l'amour s'empare si facilement et avec tant de puissance ; qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Laclos Les Liaisons dangereuses
  • Résumés "liaisons dangereuses" laclos
  • Commentaire
  • Les liaisons dangereuses de laclos
  • Résumé des Liaisons dangereuses de Laclos
  • Laclos Les Liaisons dangereuses
  • Laclos Les Liaisons Dangereuses
  • Liaison dangereuse de c. laclos

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !