Lalalalalal

1226 mots 5 pages
TD Communication L1 LEA UPEC Cours n°3 : Entreprise 10/10/2012

La structure de l’entreprise L’entreprise est une unité économique, dont l'activité aboutit à la fabrication des biens et à la prestation des services vendus sur un marché. C'est un centre de décision juridiquement autonome qui met en œuvre sa stratégie, se fixe des objectifs et se donne les moyens pour y parvenir. L’organisation d’une entreprise implique sa structure organisationnelle mais aussi l’organisation technique de sa production ainsi que des aspects humains liés aux relations de l’homme au travail. L’organisation doit ainsi décrire la division du travail en tâches distinctes et assurer la coordination entre ces tâches. Une structure est aussi le reflet de la culture dominante au sein de l’entreprise : elle peut être organisée selon la hiérarchie et la définition des responsabilités ou plutôt par rapport aux missions et aux objectifs à atteindre. Les services sont la Direction Générale, la Production, le Marketing / Ventes / Achats, la Recherche Développement, les Finances / Comptabilité et les Ressources Humaines. C’est un schéma général, l’organisation des entreprises varie en fonction de nombreux paramètres : secteur, activité, marché…

-

-

-

La communication des entreprises Le positionnement de l’entreprise commence avec le produit ou le service qu’elle propose. Le positionnement n’est pas ce que l’on fait avec le produit mais ce que le produit fait dans l’esprit du consommateur. Il s’agit de modeler le consommateur pour qu’il différencie une marque d’une autre. C’est tout l’enjeu de ce que l’on appelle le positionnement : se distinguer des autres entreprises sur le marché, acquérir sa propre image. De nombreuses entreprises tombent dans l’oubli alors qu’elles avaient de bons produits et avaient bien démarré. Souvent, elles n’ont pas su se positionner et ont disparu lorsque la concurrence s’est développée. La perception de la marque n’existe pas au départ, elle est le résultat

en relation

  • Louis xiv
    284 mots | 2 pages