lalalalalalal

Pages: 16 (3902 mots) Publié le: 4 janvier 2015
mêlent l’un à l’autre. Celui de 1965 et celui de 1942. » D’autre part, l’acte de naissance de Dora et celle de ses parents. Son père Ernst Bruder né à Vienne (Autriche), sa mère Cécile Burej née à Budapest (Hongrie) leur vie est relatée par le narrateur. Il parle également de sa vie à Vienne : « En 1965, j’ai eu vingt ans, à Vienne, la même année où je fréquentais le quartier Clignancourt. » Il ya de même, si je me souviens bien, la lettre de Robert Tartakovsky qui avait tenu une chronique d’art dans le journal l’Illustration avant la guerre. L’auteur, lui-même est juif et, par le biais de l’histoire de Dora, il rappelle l’histoire de tous les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, personnalise les millions de Juifs assassinés par les Européens. De plus, le narrateur nomme cinq jeunesfilles transférées en même temps que Dora. Le roman ouvre sur d’autres créations de l’auteur, par exemple Voyage de Noces : « Alors le manque que j’éprouvais m’a poussé à l’écriture d’un roman, Voyages de noces, un moyen comme un autre pour continuer à concentrer mon attention sur Dora Bruder… »



Dora Bruder offre aussi une réflexion sur la vocation de la littérature. Le narrateur décritses lectures, son écriture et le métier d’écrivain. Par sa relecture de Victor Hugo, il se rend compte de la place occupée par la littérature et sa capacité à capter un reflet de la réalité : « Je me rends compte qu’il m’a fallu écrire deux cents pages pour capter, inconsciemment, un vague reflet de la réalité. » De ce fait, la littérature sert non seulement à rendre hommage, mais simultanément demémoire collective.



Pour le Juif français, l’Occupation est une période charnière, un tournant décisif annonciateur de changements. Durant la guerre, il devient évident que les Juifs de France ne sont pas tout bonnement des Français. En effet, les Juifs de France, bien qu’ayant servi la Nation Française n’étaient pas considérés comme des Français à part entière ou même pas du tout. ErnstBruder était un légionnaire français et qu’il ait été fiché a permis son arrestation. Sur une note, parmi des milliers d’autres établies une vingtaine d’années plus tard pour organiser les rafles de l’Occupation et qui traînaient jusqu’à ce jour au ministère des Anciens Combattants, il est indiqué qu’Ernst Bruder a été « 2è classe, légionnaire français ». On retrouve une variante de cetteinformation : « Sur la fiche de lui qui a été faite pendant l’Occupation et où j’ai lu : Mutilé de guerre à 100%. 2è classe, légionnaire français ». Le fait d’avoir été légionnaire français n’a pas empêché E. Bruder d’être déporté en tant que Juif dans le convoi du 18 septembre 1942 pour Auschwitz. Bien que mutilé de guerre à cent pour cent, E. Bruder possède un dossier de Juif et non de Français : «Bruder Ernst / 21.5.99 - Vienne / n° dossier juif : 49091 / Profession : Sans / Mutilé de guerre 100 %. 2è classe légionnaire français gazé ; tuberculose pulmonaire. Casier central E56404. »



Modiano, réputé pour son relativisme, n’est néanmoins pas un auteur engagé. Il montre sans cesse les ambiguïtés et les complexités des situations dépeintes. L’auteur n’est pas un historien même si sesromans ont une portée historique. Il n’exprime pas de jugement comme on peut le voir, par exemple, lorsqu’il parle de l’écrivain allemand, Félix Hartlaub : « Comme Friedo Lampe, il est mort à Berlin au printemps de 1945, à trente-deux ans, au cours des derniers combats, dans un univers de boucherie et d’apocalypse où il se trouvait par erreur et dans un uniforme qu’on lui avait imposé mais qui n’étaitpas le sien. »



L’auteur relativise de même la position des fonctionnaires : « Au moment de signer, ce fonctionnaire mesurait-il la portée de son geste ? Au fond, il ne s’agissait, pour lui, que d’une signature de routine et, d’ailleurs, l’endroit où était envoyée cette jeune fille était encore désigné par la Préfecture de police sous un vocable rassurant : “Hébergement, Centre de séjour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !