Lamartine et chateaubriand

3807 mots 16 pages
August Wilhelm von Schlegel
Aguste Schlegel, en allemand August Whilhelm von Schlegel, né le 8 septembre 1767 à Hanovre, mort le 12 mai 1845 à Bonn, est un philosophe, critique, orientaliste et traducteur allemand et l'un des principaux théoriciens du mouvement romantique.
Biographie
Neveu de Johann Elias Schlegel et frère de Friedrich Schlegel, il étudie à Hanovre, puis à Göttingen en 1796. En 1798, il publie des Dissertations sur la géographie homérique et un index pour le Virgile de Heyne. Par ailleurs, il donne au Göttingen Musenalmanach quelques poésies et commence à traduire Dante et Shakespeare. Précepteur des enfants du banquier Muilman de 1791 à 1795, il suit son employeur à Amsterdam, puis, après un séjour auprès de sa mère, à Hanovre, il va à Iéna, où il se marie avec Caroline Michaelis, fille de son professeur et veuve d'un certain Böhmer. Schlegel collabore à l'édition des Œuvres de Schiller et au Göttingen Musenalmanach (où il publie des poèmes) et à l'Allgemeine Litteratur-Zeitung de Göttingen (comme critique). Durant cette période, il traduit Shakespeare (1797-1810), Calderon (Théâtre espagnol 1803-1809), Dante (1804), Guarini, Cervantès, Camões, etc., et contribue pour une forte part au mouvement romantique, dont il devient l'un des théoriciens.
En 1798, à Iéna, petite ville universitaire de Thuringe, où il est nommé professeur extraordinaire, il fait la connaissance de Goethe et de Schiller et fonde en mai avec son frère Frédéric une revue intitulée Athenäum. Ce premier groupe romantique, qui se situe plus à côté que contre le classicisme de Weimar, représenté par Goethe et Schiller, compte trois créateurs majeurs: Ludwig Tieck (1773-1853), auteur de Les Pérégrinations de Franz Sternbald (1798), récit de voyage d'un artiste-peintre et premier grand livre romantique, Wilhelm Heinrich Wackenroder (1773-1798), théoricien de l'art qui exprime sa vision idéale de l'art dans Les Épanchements d'un moine ami des arts (1797) et Friedrich von

en relation

  • Influence de l'histoire dans l'oeuvre de lamartine et de chateaubriand
    1975 mots | 8 pages
  • Question de corpus (victor hugo, lamartine et chateaubriand)
    831 mots | 4 pages
  • Le romantisme
    652 mots | 3 pages
  • C'es pas moi
    659 mots | 3 pages
  • Non rien
    865 mots | 4 pages
  • Le romantisme
    1400 mots | 6 pages
  • L'arabe aux yeux de l'orientalisme littéraire
    6545 mots | 27 pages
  • Le romantisme
    2366 mots | 10 pages
  • Le romantisme et le mal du siecle
    3626 mots | 15 pages
  • La poésie lyrique au 20ème siècle
    953 mots | 4 pages