Lamartine l'automne

281 mots 2 pages
Résumé:
Nait en 1790, Lamartine est un romantique français qui nous fait part de la notion de paysage d'état d'âme mais aussi d'une reconnaissance d'une sensibilité de l'individu face à la description de la nature accueillante qui parait un refuge et d'une médiation sur la solitude du poète. Ce qui anime Lamartine c'est le renoncement, l'accablement, il refoule les valeurs de la société, de la foule et garde le caractère de la retraite. On pense au livre de Rousseau Rêveries du promeneur solitaire qui peint des paysages attrayants, montre le lien naturel avec la nature et la solitude, en donnant des comparaisons avec les hauteurs et l'immensité. On décèle surtout une opposition entre la nature sauvage et celle travaillée par l'homme. On pense aussi à La Maison de Berger d'Alfred de Vigny qui parle d'abri et de transition nomade. Il est question de l'état d'âme qui est le reflet du moi face à la nature qui me renvoie moi-même. Malgré le charme que comporte la nature, elle est incapable de nous réconforter.

Les 4 strophes de ce poème évoquent une osmose entre la nature et le poète parce que tous deux sont dans la même peine, douleur. Le poème comporte les caractéristiques du romantisme.
D'ailleurs, ce texte fait écho à ce qu'énonçait Lamartine dans la Préface des Destinées en 1849 : «la poésie est l'incarnation de ce que l'homme a de plus intime dans le cœur et de divin dans la pensée, de ce que la Nature visible a de plus magnifique dans l'image et de plus mélodieux dans les

en relation

  • L'automne, lamartine
    871 mots | 4 pages
  • L'automne lamartine
    897 mots | 4 pages
  • L'automne de lamartine
    1085 mots | 5 pages
  • L'automne de lamartine
    399 mots | 2 pages
  • L'automne de lamartine
    289 mots | 2 pages
  • Commentaire L'automne de Lamartine
    510 mots | 3 pages
  • Commentaire l'automne lamartine
    346 mots | 2 pages
  • Le poême l'automne de lamartine
    503 mots | 3 pages
  • Commentaire "l'automne" lamartine
    1172 mots | 5 pages
  • L'automne d'alphonse de lamartine
    881 mots | 4 pages