Language obscur et la poésie

1034 mots 5 pages
Citations :

Grince, grince, tour du péché purifiée dans la première lumière qui transperce le monde. Vacille, vacille, tour de l'équilibre absolu. Qui va tomber, le ciel ou nous ?

Ce qui nous permet de considérer la beauté d'une fleur parfaite est le fait qu'on prend le temps de s'arrêter pour bien la regarder. C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel.

En renonçant à la fierté, nous faisons un pas vers la bête. En renonçant à notre cœur nous nous éloignons d'un pas de la bête.

Notre monde n'a pas de sens. Pas plus que nous, qui y vivons. Quand nous, dont l'existence n'a aucun sens, imaginons le monde, c'est là que le fait même de savoir qu'il n'a pas de sens n'a aucun sens non plus.

Nous sommes le poisson devant la cascade, nous sommes l'insecte dans la cage, nous sommes les ruines après la vague géante, la bâton sacré surmonté d'un crâne, la force du courant et la baleine qui le fend, nous sommes le bouc à cinq cornes, nous sommes le monstre cracheur de feu, l'enfant qui hurle ses peurs. Oui, nous sommes empoisonnés par le clair de lune.

Les grands sont ceux qui détiennent le pouvoir. Les plus grands sont ceux qui savent d'où ils le tiennent

Il faut collectionner les pierres que l'on vous lance, elles serviront à construire votre futur piédestal.

La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit.

Colomb était le premier socialiste : il ne savait pas ce qu'il faisait, il ne savait pas où il allait et tout ca était aux frais du contribuable.

Lu sur une pierre tombale : "J'étais ce que vous êtes, vous serez ce que je suis".

Si c'est toujours les meilleurs qui partent les premiers, que doit-on penser des éjaculateurs précoces.

J'ai le plus profond respect pour le mépris que j'ai des hommes.

Je veux connaître les pensées de Dieu ; tout le reste n'est que détail.

Poèmes :

5ème poème : Un songe de

en relation

  • Romantisme
    1428 mots | 6 pages
  • Incipit la vie devant soi
    740 mots | 3 pages
  • femmenoire1
    2356 mots | 10 pages
  • Homere, l'odyssé
    5184 mots | 21 pages
  • Archi/poésie
    14387 mots | 58 pages
  • symbolisme
    5592 mots | 23 pages
  • Théatre
    9133 mots | 37 pages
  • Litterature
    6808 mots | 28 pages
  • Poésie française du xixe siècle
    28463 mots | 114 pages
  • Langue diplomatique
    7415 mots | 30 pages