Lapierre brute

1731 mots 7 pages
LA PIERRE BRUTE

L’interrogation que je me pose : cette planche est t’elle tout d’abord un travail type de l’apprenti maçon ? Mais en y réfléchissant un peu plus, il me semble à mon avis qu’il est un travail en profondeur et aussi celui de tout Franc Maçon tout au long de son parcours et surtout tout au long de sa vie maçonnique.

J’ai choisi donc de traiter ma planche en deux parties, la première d’essayer de comprendre POURQUOI TAILLER SA PIERRE BRUTE, pour ensuite dans un second temps essayer COMMENT PEUT-ON EFFECTUER CETTE MISSION.

1 – POURQUOI TAILLER SA PIERRE BRUTE (mes idées)

- Nous rentrons en maçonnerie volontairement mais tous pour des raisons toutes différentes. Cependant nous avons tous la volonté de participer à l’amélioration de la condition humaine, à une évolution positive de la société dans laquelle nous vivons. Nous aurions pu le faire ou nous le faisons par l’adhésion à une association caritative (pour moi la Banque alimentaire), un syndicat, un engagement politique (pour moi élu au sein du C.C.A.S. de ma commune). Mais en maçonnerie nous choisissons une voie initiatique et d’ailleurs la seule voie initiatique que propose l’occident aujourd’hui.

- Avant d’avoir la possibilité de s’investir vraiment dans cette noble tâche qu’est la construction du Temple de l’humanité, il est quand même indispensable de commencer par s’intéresser à son temple personnel. Il est certes déjà plus sage de commencer de commencer par construite son propre temple intérieur, son être, sa personnalité. Donc il faut travailler la pierre brute de nous sommes dans notre qualité d’apprenti, travail d’ailleurs suggéré si fortement par l’initiation.

- Tailler sa pierre brute, c’est pour moi la volonté de faire table rase sur tous mes a prioris, mes idées toutes faites, que j’ai accumulé dans ma vie de profane. Attention il s’agit surtout le plus simplement possible de se retrouver au plus profond de soi-même afin de corriger, d’améliorer, d’embellir son être

en relation

  • Societé adams
    1089 mots | 5 pages
  • Théorie sur la fidélisation des clients
    3303 mots | 14 pages
  • Chronologie de gustave flaubert
    186117 mots | 745 pages
  • La politique de prix
    4852 mots | 20 pages
  • Traite
    31932 mots | 128 pages
  • Traiter et résoudre un cas pratique en management
    31890 mots | 128 pages
  • Mouvement de camera
    10595 mots | 43 pages
  • Filière
    6148 mots | 25 pages
  • Dissertation droit
    53539 mots | 215 pages
  • Méthodes quantitatives en sciences humaines
    22115 mots | 89 pages