Larry clark

566 mots 3 pages
Larry Clark est né à Tulsa, Etat d'Oklahoma, en 1943. Passionné dès son plus jeune âge par la photographie, il commence par assister sa mère, elle-même photographe spécialisée dans les photos de nouveaux-nés. Intéressé par les mouvements underground, par la subculture américaine alors florissante au cours des années 60, Clark photographie l'Amérique profonde, la jeunesse paumée, les drogués, et se fait connaître dès 1971 avec un recueil photographique devenu rapidement un ouvrage cultissime pour toute une génération, "Tulsa", composé de photos que Clark prit de lui-même et de ses amis rebelles et marginaux originaires de sa ville natale. Suivront d'autres recueils ("Teenage Lust", sur un adolescent prostitué porto-ricain à New York, "The Perfect Childhood", composé de clichés d'adolescents nus en train de faire l'amour et de coupures de presse sur des adolescents coupables de meurtres...), témoignant chacun sans ambiguïté de la vision quasi-anthopologique de Larry Clark sur ses contemporains et surtout sur la jeunesse, éternel sujet de prédilection du photographe. Son œuvre, en dépit des odeurs de soufre qu'elle dégage, sera présentée dans les musées du monde entier, dont le MoMA, les musées Whitney et Guggenheim à New York, ainsi que le Musée d'Art Contemporain de Los Angeles. Martin Scorsese et Gus Van Sant reconnaîtront l'influence de Larry Clark pour des films tels que Taxi driver et Drugstore cow-boy, et c'est d'ailleurs grâce aux encouragements de ces deux réalisateurs que le photographe passe, en 1995, au cinéma avec Kids, portrait sans concession d'une certaine jeunesse américaine à l'heure de la dope et du sida. Y brillaient notamment Rosario Dawson et Chloë Sevigny, petite amie du scénariste du film, Harmony Korine, qui a depuis réalisé Gummo. En 1998, Another day in paradise, toujours sur fond de drogue et d'alcool, racontait l'histoire d'un truand et dealer charismatique qui embringuait Bobbie, un jeune ado à la dérive, dans un gros coup. Le road movie,

en relation

  • Larry clark
    635 mots | 3 pages
  • larry clark
    364 mots | 2 pages
  • Exposé larry clark
    1081 mots | 5 pages
  • Larry clark
    348 mots | 2 pages
  • Kiss the past hello, larry clark
    1779 mots | 8 pages
  • Quelles furent les principales mutations sociales au sein des pdem depuis 1945 dissertation
    601 mots | 3 pages
  • sunday
    831 mots | 4 pages
  • Le personnage dans le théâtre élisabethains
    6592 mots | 27 pages
  • Daguerreotype
    6336 mots | 26 pages
  • la nuit au musée
    341 mots | 2 pages