Le banquet

1368 mots 6 pages
Sujet : Faut-il satisfaire tous ses désirs ?

Il peut sembler à première vue qu‘il ne faut pas satisfaire tous ses désirs; en effet, le désir, est la recherche d’un objet que l’on imagine ou que l’on sait être source de satisfaction. Il est donc accompagné d’une souffrance, d’un sentiment de manque ou de privation.
Cependant ne peut on pas se demander si le désir n’aurait il pas une valeur positive ? Car le désir este essence même de l’homme, créateur de lui-même et de ses œuvres.
Ainsi le problème se pose : si nous sommes ainsi condamnés au désir et à l‘agitation, comment atteindre la sérénité, c’est-à-dire, pour la philosophie antique, le bonheur ? Faut il les hiérarchiser?
Dès lors pour pouvoir renoncer à tout désir, ne faut-il pas désirer renoncer à tout désir ? Pour devenir sage, ne faut-il pas désirer la connaissance, et la sagesse elle-même ?Le sage lui même doit choisir et mesurer ses désirs.
Mais il importe avant d’examiner la valeur des thèses qui s’opposent, de procéder à l’analyse préalable de l’énoncer du sujet.

Dans un premier temps nous définirons les thermes du sujet de façon sommaire :
Faut du verbe falloir, être de nécessité, de devoir, d'obligation, de bienséance
Satisfaire signifie contenter un désir affectif ou intellectuelle qu'on a de quelque chose.
Tout signifie la totalité sans exception
Ses est un adjectif possessif pluriel de la troisième personne du singulier.
Le désir, au sens étymologique, évoque un astre disparu, la nostalgie d'une étoile (du latin desiderare, « regretter » et sidus, « l'étoile »). L'ambiguïté du désir est déjà explicite : témoin douloureux d'un manque profond au sein d’une existence, il fait tendre cependant vers une plénitude possible et concentre un être entier vers sa réalisation pourtant toujours insatisfaite. Enfin, le sujet nous demande s’il est nécessaire et obligé de combler tous nos désirs qu’ils soient bons ou mauvais.

Il ne faut pas satisfaire tous ses désirs. en effet, le désir,

en relation

  • Le banquet
    977 mots | 4 pages
  • Le banquet
    342 mots | 2 pages
  • Le banquet
    372 mots | 2 pages
  • Le banquet
    6072 mots | 25 pages
  • Banquet
    550 mots | 3 pages
  • Le banquet
    561 mots | 3 pages
  • Le banquet
    948 mots | 4 pages
  • Le banquet
    24995 mots | 100 pages
  • le banquet
    4914 mots | 20 pages
  • Le banquet
    511 mots | 3 pages