Le bicaméralisme sous la 5ème république

Pages: 8 (1870 mots) Publié le: 27 novembre 2010
ECJS
Premier sujet d’étude

1. Analyse du dossier de presse:
1) Les privilèges sont des avantages exclusifs. Les indemnités sont des allocations versées en compensation de certains frais. Les frais de représentation sont l’ensemble des frais de réception et de cérémonies.
2) L’attitude de Marc-Philippe Daubresse est faite de contradiction car il est ministre de la Jeunesse et de laSolidarité active et il disposera de bureaux, d’une salle de réception et d’un logement de fonction conformes à ce qu’il imagine être son statut du gouvernement.
3) Nous reprochons à de nombreux hommes politiques de détourner le Palais de la République à des fins personnels (exemples : jets privés mis au service des agendas ministériels surchargés, cumul de rémunérations et des pensions deretraites.
4)Fadela Amara est la secrétaire d’Etat à la ville, nous lui reprochons de s’être servis de sa fonction pour avoir un « pied à terre » de 120 mètres carré parisien pour sa grande famille.
5) Christine Boutin est une ex ministre du logement et de la ville et présidente du parti chrétien démocrate, nous lui reprochons de gagner 9 500 euros mensuel pour une mission pour l’Elysée sur les«Conséquences sociales de la mondialisation» (somme qu’elle a maintenant abandonné).
6) Un élu local est un représentant dans sa commune (maires, …), comme par exemple Alain Marleix ou Jean-Marie Bockel .
7) En Grande Bretagne, au Portugal ou en Irlande les plans d’économies prévoient des baisses de traitement des membres du gouvernement.
8) Au début de son mandat, Nicolas Sarkozy a augmenté sontraitement de 170 %, pour l’amener à un niveau comparable à celui de son Premier ministre (soit 19 500 euros net).
9) Un Parlementaire français a un revenu moyen de 7 600 euros brut pour un député ou un sénateur, et entre 1 500 euros et 2 600 euros brut pour un conseiller général ou régional. Ils disposent aussi des avantages de cumul des mandats pour arrondir leurs fins de mois ou encore depouvoir avoir une activité et un salaire (ou des honoraires dans le privé).
10) Lorsqu’on leur propose de réduire leurs indemnités et avantages, les élus français ne sont pas d’accord, ils disent même qu’ils sont très mal payés : « Ce n’est pas bésef, déplore-t-elle. Les élus locaux sont très mal payés, or c’est full time job ! Les 35 heures, je les fais entre le lundi et le mercredi ! Et onassume des risques : si un panneau de basket se casse la gueule, c’est pour moi » (Isabelle Balkany).
11) Oui, on peut être un élu et en même temps exercer une profession. Ce n’est pas normal car si un élu exerce plusieurs fonctions, cela veut dire qu’il possède plusieurs salaires et donc peut aussi prendre la place d’autres personnes voulant exercer ce métier et ne possédant donc aucun salaire.12) Oui, on peut exercer plusieurs fonctions électives. Ce n’est pas normal car si une personne exerce plusieurs fonctions électives, cela empêche à d’autres personnes d’exercer une fonction élective politique, ou encore de posséder plusieurs salaires.

2. Recherches complémentaires:
13) En 2010, un ex-député touche en moyenne une pension de 2 700 euros net par mois et un ex-sénateur 4442 euros, pension calculée en fonction des annuités acquises. Les parlementaires ont le droit de cotiser double les quinze premières années, puis 1,5 fois les cinq années suivantes. Il est donc possible de toucher une retraite pleine en ayant cotisé 25 années.
14) En France, un Parlementaire est soit un député (à l’Assemblée Nationale), ou soit un sénateur (au Sénat). On devient un ParlementaireFrançais si l’on est élu par un scrutin majoritaire uninominal (choix d'un seul nom). Ce scrutin se déroule sur deux tours, si la majorité absolue (moyennant éventuellement un nombre minimal de suffrages) n'a pas été obtenue au premier tour, un second tour est organisé avec les candidats ayant rempli les conditions prévues (ex : pourcentage des inscrits). Ce mode d'élection est celui qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bicaméralisme sous la vème république
  • Reférendum sous la 5ème république
  • Dyarchie sous la 5ème république
  • president sous la 5eme republique
  • Référendum sous la 5ème république
  • La loi sous la 5ème république
  • Dyarchie sous la 5eme république
  • Le sénat sous la 5eme république

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !