Le bilan de la politique africaine de sarkozy

2019 mots 9 pages
, le président ne sera pas élu pour son rôle international. Avant 2007 déjà, Sarkozy avait construit sa stratégie de conquête de pouvoir sur son rôle de ministre de l’intérieur, avec seulement quelques ponts vers des questions extérieures. Les années Chirac étaient marquées par de multiples affaires, en France mais aussi en Françafrique, et les conflits entre son clan et celui de Chirac, incarné ensuite par Dominique de Vuillepin. Sarkozy et son parti, l’Union pour la Majorité Présidentielle, avaient à se démarquer d’un climat de scandales menaçants, et les risques dans le domaine de la politique africaine étaient nombreux. Il a réussi l’opération rare de nommer un ministre auparavant à gauche, Bernard Kouchner aux Affaires Etrangères et Européennes. Concernant l’Afrique, les spécialistes de l’implication française dans le génocide des Tutsi au Rwanda ont pu alors faire l’hypothèse que Bernard Kouchner pouvait être là parce qu’il était l’unique personnalité capable de trouver une solution diplomatique face à l’imminence d’un conflit avec le Rwanda. Ce pays était alors en mesure de porter plainte contre la France pour les actes de collaboration avec les génocidaires à la Cour Internationale de Justice. Bernard Kouchner était un chantre de l’ingérence humanitaire, assez éloigné des logiques militaires, ainsi renvoyées à la responsabilité présidentielle. Il s’intéressait en priorité au Soudan, au Rwanda, aux Grands Lacs.

Le quinquennat a commencé par l’acte manqué du discours de Dakar : la volonté affairiste ne s’embarrasserait pas de mépris, les services de l’état et le président de la République se rabaissaient déjà dans le rôle de représentant de commerce des multinationales françaises, l’ami du président, Bolloré en tête de file. Les anciens réseaux de la Françafrique type Chirac, Pasqua, Mitterrand étant devenus très peu opérants, des émissaires tels que Robert Bourgi se sont mis à représenter cette Françafrique en mutation, affaiblie par son apogée criminelle

en relation

  • Nicolas sarkozy
    8121 mots | 33 pages
  • Nicolas
    922 mots | 4 pages
  • Sarkozisme et Populisme
    991 mots | 4 pages
  • La france et la francafrique
    10326 mots | 42 pages
  • Les indépendances africaines
    19137 mots | 77 pages
  • Carrière politique de nicolas sarkozy
    10349 mots | 42 pages
  • Cinquantenaire des pays africains
    1079 mots | 5 pages
  • La francafrique
    1345 mots | 6 pages
  • Explication d'un texte philosophique d'émile chartier, dit alain, propos (1924)
    1526 mots | 7 pages
  • Sarko
    7652 mots | 31 pages