Le bizutage

Pages: 5 (1250 mots) Publié le: 5 mars 2011
Le bizutage : souffrance et humiliation



Les bizutages sont des rituels initiatiques qui peuvent imposer aux victimes beaucoup de souffrance et d'humiliation. Le débat qu'ils suscitent à chaque rentrée scolaire et universitaire apparaît de plus en plus virulent. Rite de passage découlant d'une tradition pour les uns, déchaînement de violence stupide relevant d'une tendance totalitairepour les autres, cette pratique apparaît, depuis quelques années seulement, comme un problème social.

Le principe repose sur l'idée d'intégrer un nouveau venu au sein d'un groupe constitué ou d'une association. Ces cérémonials font office d'actes d'adhésion. Les " Anciens " imposent aux " Nouveaux " ce qu'ils ont vécu lors de leur propre intégration. Aujourd'hui, ces pratiques sontparticulièrement répandues dans les Facultés de médecine et les écoles d'ingénieurs. Selon l'association SOS Bizutage : " On bizute partout à travers l'Europe, les associations d'"Anciens" veulent voir se perpétuer des actes dégradants étant perçus comme des traditions façonnant un esprit de corps qui se maintiendra tout au long de l'existence professionnelle future. C'est un moyen de dressage des classes. Unvéritable rapport de maître à esclave ".
Bien qu'interdit par la loi depuis le 17 juin 1998, les chefs d'établissements font parfois preuve de laxisme, certains d'entres eux sont même accusés par les associations militantes, d'encourager ces pratiques.
A-t-on toujours bizuté en France ?

Le bizutage et son histoire :
Selon René de Vos, docteur en philosophie et sociologue, ces pratiquesremontent au XIIe siècle. Dans les universités parisiennes, les " béjaunes " subissaient alors des rites initiatiques violents et humiliants. Cette tradition s'éteint au moment de la Révolution Française.
Mais en 1804, les polytechniciens ressuscitent le principe des rites d'initiation. A cette époque on parle de " bahutage " dont le principe consiste à dresser les élèves contre l'administration del'école, alors très contestée. À force d'unités, les élèves obtiennent gain de cause. La tradition du bahutage perdure en mémoire de cette glorieuse victoire, la volonté est alors de forger un esprit de corps.
Très rapidement, ces cérémonies s'étendent aux écoles militaires, aux facultés de médecine et aux écoles des Beaux-Arts. Le terme " bizut " est une invention de l'école Saint-Cyr. Au coursdes années soixante, elles finissent par tomber plus ou moins en désuétude. " Le bizutage, fait remarquer le CNCB, le Comité National Contre le Bizutage, s'estompe en France lorsque les étudiants sont empreints de valeurs fortes, à des moments de remises en question clé de l'histoire, comme la Révolution Française ou Mai 68 ". En 1985, Polytechnique renoue avec sa tradition, celle-ci s'étend denouveau à travers les facultés de médecines et les écoles d'ingénieurs. De nombreux débordements médiatisés conduisent l'Etat à prendre des mesures.

Le bizutage interdit par la loi
Ségolène Royal, ministre déléguée à l'Enseignement scolaire du Gouvernement Jospin, met en place la loi du 17 juin 1998, article 225-16-1 du Code Pénal, selon laquelle, le bizutage est un délit. Il devient doncinterdit " d'amener autrui, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ". Cette loi exclue un consentement éventuel des victimes. De plus, cette activité si elle est " liée au milieu scolaire, est punie de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende ". Les victimes peuvent témoigner au 119, service d'accueil de l'enfance, ce numéro est gratuit, il est ouvert 24h/24 etil a pour but de faciliter le dépistage des situations de maltraitance.
Selon SOS bizutage " La loi peine à être appliquée car les victimes déposent rarement plaintes ". En effet, les victimes craignent des représailles et ne veulent pas faire face à des groupes d'étudiants possédant d'importants moyens de pression. Pour le CNCB, il serait judicieux de mettre en place un véritable dispositif...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bizutage
  • Bizutage
  • Bizutage
  • Le Bizutage
  • Le bizutage
  • Le bizutage
  • Bizutage
  • Bizutage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !