le bonheur désespérément

Pages: 6 (1317 mots) Publié le: 10 mars 2014
Sujet du livre : le bonheur... En effet, depuis la nuit des temps l’homme ne cherche finalement que ça, être heureux. André Comte-Sponville explore plusieurs pistes afin de cerner, et pourquoi pas apprivoiser, ce qui pour certain semble être une utopie, mais qui pour d’autres s’avère être un véritable aboutissement.
Problématique : qu’est-ce que le bonheur
Ainsi de l’idée de départ qui étaitque le bonheur est désir, que le désir est manque, et que donc le bonheur est manqué, André Comte-Sponville introduit deux idées qui contredisent la première.

Pour la thèse : La première c’est l’espérance qui est un désir qui ne sait pas, qui ne peut pas, qui ne jouit pas : donc le contraire de la connaissance, de la volonté, du plaisir. C’est le contraire du bonheur en acte. Nous désirons êtreheureux. Nous désirons une multitude de choses et pensons que les posséder, ou les voir se réaliser, nous apporteraient le bonheur que nous attendons tant.

Contre la thèse : La seconde, c’est l’idée de désespoir joyeux : en ce sens de ne rien espérer, et donc de ne pas souffrir du manque. L’être humain est, comme nous le savons tous, bien trop complexe pour que l’on puisse tirer des conclusionssi rapidement pour un sujet qui mérite d’être pensée de nombreuse heure et si primitive sur un sujet ancestrale tel que le bonheur.

Conclusion : contraire d’esperer, ce nest pas craindre, mais savoir, pouvoir et jouir
Contraire desperer : connaitre, agir et aimer
Idée principale : qu’il ne faut pas vivre ou plutôt espérer mieux vivre dans l’avenir, mais que la sagesse consiste à vivre pourde bon, avec les plaisirs et les joies du présent, en ne désirant que ce que l’on a au moment présent.
BUT : Pour André Comte-Sponville, c’est la philosophie qui peut nous mettre sur la voie du bonheur, car son but est la sagesse
La sagesse, c’est un savoir-vivre, un savoir-penser.
Philosopher, c’est apprendre à être heureux en ne désirant que ce qui est, ce qui est réalisable, ce qui dépend denotre volonté.

4. tant que nous désirons ce qui nous manque, il est exclu que nous soyons heureux. Pk? Car le désir est manque, et parce que le manque est une souffrance. Comment être heureux qu’en il nous manque quelque chose.
Le manque est une souffrance car être heureux veut dire avoir ce que l’on désir et lorsque la personne a ce qui lui manquait, il ne désire plus car il ne manque plusce qui conduit a la personne a un ennui et de poursuivre un autre désir qui est manque. Conclusion Platon : « Ce qu’on n’a pas, ce qu’on n’est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l’amour.» exemple : l’être est ailleurs, ce qui manque = au bonheur manqué, désir est manque ce qui aboutie a la souffrance.
6. Il estime que Platon, Pascal, Schopenhauer et Sartre ont confondu ledésir et l’espérance. Entre la souffrance et l’ennui, entre l’espérance et la déception, il y a deux choses importantes : le plaisir et la joie : " Il y a plaisir, il y a joie quand on désire ce qu’on a, ce qu’on fait, ce qui est. C’est ce que j’appelle le bonheur en acte. En un certain sens, c’est un bonheur désespéré car c’est un bonheur qui n’espère rien ".
Une espérance, désir qui porte surl’avenir, sur ce qu’on a pas, ou ce qui n’est pas, est un désir qui manque de son objet, incertain dans sa satisfaction. Pour Spinoza, c’est un manque de connaissance, " une impuissance de l’âme ".
2. Pour André Comte-Sponville, c’est la philosophie qui peut nous mettre sur la voie du bonheur, car son but est la sagesse. Mais le bonheur que les grecs appelaient sagesse doit être un bonheur vrai, unbonheur dans la vérité ; il ne doit pas être obtenu par des artifices, des illusions ou des divertissements au sens pascalien du terme.

10. le contraire d’espérer, ce n’est pas craindre, comme on le croit. Spinoza a raison : « il n’y a pas d’espoir sans crainte, ni de crainte sans espoir. » L’espérance et la crainte ne sont pas deux contraires, mais plutôt les deux faces d’une même médaille :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bonheur désespérément
  • Le bonheur, désespérement
  • Le bonheur, désespérement
  • Le bonheur désespérément
  • Le bonheur désespérement albert compte sponville
  • Fiche de lecture résumé/thèses : "le bonheur désespérément" d'a.c. sponville.
  • Le bohneur desesperement
  • Le bonheur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !