Le bonheur désespérement albert compte sponville

Pages: 5 (1020 mots) Publié le: 16 mai 2012
17novembre 2011
1ère Photographie

Philosophie
« Le bonheur désespérément » par André Comte-Sponville.

André Comte-Sponville a choisi de traiter un thème – comme il le dit si bien – banal, dans le sens où il intéresse tout le monde ; le bonheur. En effet, depuis la nuit des temps l’homme ne cherche finalement que ça, être heureux. Sans jamais ressentir l’impressionde l’être réellement. Alors pourquoi ? Pourquoi cette constante recherche du bonheur et cet éternel sentiment, frustrant au possible, d’insatisfaction, de manque à combler ? André Comte-Sponville explore plusieurs pistes afin de cerner, et pourquoi pas apprivoiser, ce qui pour certain semble être une utopie, mais qui pour d’autres s’avère être un véritable aboutissement.

La notion de désirlargement explorée par Comte-Sponville semble effectivement primordiale. Tout part de là ; nous désirons être heureux. Nous désirons une multitude de choses et pensons que les posséder, ou les voir se réaliser, nous apporteraient le bonheur que nous attendons tant. Donc la solution à notre problème serait si simple ? Obtenir ce que nous désirons serait gage d’un bonheur immédiat constant etsatisfaisant ? Bien sûr que non. L’être humain est, comme nous le savons tous, bien trop complexe pour que l’on puisse tirer des conclusions si rapide et si primitive sur un sujet ancestrale tel que le bonheur. Réfléchissons un instant et prenons l’exemple simplissime cité par Comte-Sponville : Les enfants et noël. Dans notre société, généralement les enfants choisissent dans des catalogues ce qu’ilsdésirent recevoir à Noel jusqu’à deux mois à l’avance. Dès lors, l’attente jusqu’au jour j semble insoutenable, le manque du jouet se fait de plus en plus ressentir et l’enfant se dit « qu’est-ce que je serais heureux lorsque j’aurai mon jouet entre les mains ». Noël arrive enfin et après avoir déballé les cadeaux, l’attrait pour le jouet s’est envolé, il n’est plus derrière la vitrine, il est là,l’enfant le possède. Le jouet a perdu de son attrait. En effet l’enfant ne possède pas ce qu’il désire, mais ce qu’il désirait. Cette réaction humaine présente au fond de nous tous serait quasi inévitable. En effet, dès l’obtention de l’objet de notre convoitise, notre attention de porterai directement sur une nouvelle chose inaccessible. Alors que faire ? Prendre cela pour une fatalité à mettre sur ledos de la nature humaine ? Non, ce serait dommage car nous ne sommes pas des insatisfait chronique non plus. C’est bien simple, nous avons tous déjà ressenti la joie, la satisfaction, nous avons tous déjà été heureux, temporairement peut être, de manière diverses, mais nous l’avons certainement tous été.

il y a joies quand nous obtenons ce que l’on désire, une personne, un objet, multitudesde choses. Cela va pourtant à l’encontre des grandes thèses de Platon, Pascal, Shopenhaueur et Sarte. Non négligeable ! D’après Comte-Sponville cela s’expliquerait par une faute de langage. Ces grands messieurs auraient confondu désir et espérance. On ne désirerait que ce qui ne nous manque pas, quelque chose qui dépend tout à fait de notre volonté, on peut obtenir ce que l’on désire. Quant àelle, l’espérance serait liée à une inconnue, à l’obtention de quelque chose qui est tout à fait indépendant de notre volonté. Si l’idée de fond n’est pas totalement dénuée de sens, je pense que cela relève plus du français que de la philosophie en tout cas cette thèse ne me permet pas de mieux appréhender le principe même du bonheur. En effet on ne peut espérer qu’à propos de choses qui ne dépendentpas de nous. Oui on peut espérer que le temps soit agréable demain, mais on ne peut espérer réussir notre examen. Cela dépend de nous, par conséquent on n’espère pas mais l’on désire réussir et pour se faire, l’on s’en donne les moyens. D’après moi la recherche du bonheur est faite de ces deux sentiments. J’espère être heureuse autant que je désire l’être. Je le désire, car j’essaie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture résumé/thèses : "le bonheur désespérément" d'a.c. sponville.
  • Bonheur desesperement
  • Le bonheur désespérément
  • Le bonheur, désespérement
  • Le bonheur, désespérement
  • Compte sponville
  • Compte de sponville
  • Le bonheur désespérément

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !