Le carbonarisme

750 mots 3 pages
Le carbonarisme est un mouvement initiatique et secret, à forte connotation politique, qui → Qui a besoin d’être expliqué pour comprendre contribua à l’unification de l’Italie au milieu du XIXème siècle.
Ce mouvement est similaire à la charbonnerie en France.

Son origine n’est pas très précise mais les historiens remonteraient les débuts du carbonarisme au XIème siècle, un moine fonda une association secrète composé exclusivement de charbonniers et de bûcherons. Cette société avait pour but d’obtenir « que les affaires publiques fussent réglées d’après la volonté du suffrage de tous » et d’arriver ainsi à fonder ce que Théodebald (Roi des Francs de Metz mort en 555) nommait l’Etat démocratique égalitaire.
Cette secte, dont on divisait les sections en vente; vendita en italien, avait pour président d’honneur Jésus et pour mot d’ordre « Espérance et foi ».
D’après une autre opinion l’Italie serait le lieu d’origine du carbonarisme ; le mot tirerait son nom de la réunion des Guelfes au milieu des bois dans des cabanes de bûcherons et de charbonniers afin d’échapper à leurs rivaux. (Faction qui soutient une dynastie afin de monter sur le trône en Italie ; contre les Gibelins)
Quoi qu'il en soit, ce n'est réellement qu'à la fin du XVIIIe et au commencement du XIXe siècle que le Carbonarisme a joué un rôle si important. Son but était essentiellement politique; ses adhérents se proposaient de combattre la tyrannie sous toutes ses formes et d'arriver à la démocratie.
Le roi de Naples favorisa, d’abords cette propagande qu'il considérait comme civilisatrice. Puis, épouvanté des progrès que faisaient dans le peuple les nouvelles idées révolutionnaires, il désarma les Carbonari et les chassa d’Italie. Ils se réfugièrent dans les Calabres. A cette époque, la secte ne comptait que quelques milliers d'adhérents. Mais elle allait bientôt s'étendre dans toute l'Italie, envahir la France, gagner l'Espagne et ainsi toute l’Europe. Le Carbonarisme a son cérémonial

en relation

  • Le carbonarisme
    474 mots | 2 pages
  • Carbonaro
    742 mots | 3 pages
  • Stendhal et son époque
    434 mots | 2 pages
  • Les carbonari
    5023 mots | 21 pages
  • Le mouvement national italien
    590 mots | 3 pages
  • Carbonari
    402 mots | 2 pages
  • Bac blanc argumentation
    2004 mots | 9 pages
  • Biographie Stendhal
    376 mots | 2 pages
  • Stendhal, Chroniques italiennes, Vanina Vinini
    5530 mots | 23 pages
  • Stendhal
    908 mots | 4 pages