Le chatiment

1347 mots 6 pages
C’était un jour de pluie, un de ces jours orageux de fin d’automne. La mort mystérieuse de Julie Dubois, mère de deux enfants, poignardée dans sa maison, a bouleversé le calme d’un village situé non loin de la ville de Bastia. Ce dernier perdu entre les montagnes, donnait l’impression à tout visiteur qui y pénétrait d’être coupé du monde. Ses habitants réputés pour leur modestie et leur hospitalité sont pour la plupart des commerçants. On y menait une vie paisible jusqu’à ce jour du 7 octobre 2007. Tous étaient sous le choc. Une enquête a était ouverte et c’est l’officier François Le Fèvre qui s’en chargea. Mais, faute d’indices, toutes les pistes ne menaient à rien. On croyait à un vol à cause de la disparition des bijoux et de l’argent. L’enquête fut donc classée.
La famille Dubois n’était pas des plus connue, Antoine le père de la famille était un ancien policier révoqué pour une affaire de corruption. Les rumeurs qui courraient entre les villageois témoignaient de son implication dans une affaire de drogue mais que personne ne pouvait affirmer. C’est pourquoi, il fut le premier suspect du meurtre de sa femme, mais il a était acquitté, car il avait un alibi. Marie, la fille avait quatorze ans, elle était toute belle et intelligente et portait tous les traits physiques de sa mère. Elle était très proche de son frère.

Adam, le fils ainé avait dix sept ans, il était de nature calme, réservé et contrairement à son père, il avait un grand sens de responsabilité envers sa famille. Il a quitté l’école à un âge précoce pour subvenir à ses besoins.
Deux ans plus tard, les Dubois s’enfoncèrent dans une situation plus critique. La conduite d’Antoine n’a fait qu’empirer leurs conditions de vie. Ses convocations répétées au commissariat de la commune, pour des affaires de drogue pour la plus part du temps, les problèmes financiers et les dettes qui s’accumulaient n’ont fait qu’aggraver l’ambiance au sein du foyer. Il commençait à fréquenter des trafiquants de

en relation

  • Les chatiments
    360 mots | 2 pages
  • Les chatiments
    654 mots | 3 pages
  • les chatiments
    4648 mots | 19 pages
  • Châtiments
    608 mots | 3 pages
  • Les châtiments
    2765 mots | 12 pages
  • Les châtiments
    275 mots | 2 pages
  • Les chatiments
    323 mots | 2 pages
  • Le chatîment
    796 mots | 4 pages
  • Les Chatiments
    962 mots | 4 pages
  • Les châtiments
    1299 mots | 6 pages