Le cid de corneil

Pages: 1 (250 mots) Publié le: 12 mars 2013
Dans l’acte 1, scène 3 du Cid de corneille, nous verrons que le personnage du Comte correspond à l’homme de cour ancien. Tout d’abord, Comte Gomèsnous démontre ceci à travers son non-respect de l’autorité. Effectivement, durant une conversation avec Don Diegue, celui-ci déclare « pour grandsque soient les rois, ils sont ce que nous sommes : /ils peuvent se tromper comme les autres hommes;/et ce choix [élue Don Diègue comme étantgouverneur de Rodrigue, le prince de castille,] sert de preuve à tous les courtisans/qu’ils savent mal payer les services présents. » (V.157-160). Par cesvers, le Comte manque littéralement de respect au roi. L’une des caractéristiques d’un homme de cour ancien est que celui-ci ne respecte pas lasouveraineté. Ici, il remet en question l’autorité du roi. Il affirme que le souverain est dans l’erreur puisqu’il choisit de nommer don Diègue commegouverneur du prince de Castille au dépend de lui. Ensuite, l’auteur utilise des figures de substitutions pour démontrer l’impulsivité du Comte. « Etce bras du royaume est le plus ferme appui. /grenade et l’Aragon tremblent quand ce fer brille; /mon nom sert de remparts à toute la Castille:/sansmoi, vous passeriez bientôt sous d’autres lois,/et vous auriez bientôt vos ennemies pour rois. » (V.196-200). Ici les figures de style sont dessynecdoques. Ils sont constitués de « Et ce bras du royaume est le plus ferme appui. » Suivie de « Mon nom sert de rempart a toute la Castille. »
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le cid de corneille
  • Le cid de corneille
  • Le cid, corneille
  • le cid de corneille
  • Le Cid de Corneille
  • Le cid de corneille
  • Le cid corneille
  • Le cid de corneille

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !