Le cinema et le mur de berlin

285 mots 2 pages
← DEUX MOTS SUR JEAN TAULE’ ← ← ← Jean Teulé (26 février 1953) ,France ← ← ← ← ← ← Homme de télévision, scénariste, acteur, cinéaste, il est avant tout écrivain. Ayant abandonné toute autre activité, il se consacre désormais à l’écriture. Il a publié, aux Éditions Julliard, Rainbow pour Rimbaud (1991), L'Œil de Pâques (1992), Ballade pour un père oublié (1995), Darling (1998) et Bord cadre (1999), Longues Peines, Les Lois de la gravité, Ô Verlaine ! (2004), Je, François Villon (2006), Le Magasin des suicides (2007), Le Montespan (2008) et Mangez-le si vous voulez (2009). ← ← ← ← ← ← La revue de presse Thomas Wieder - Le Monde du 2 juillet 2009
Mangez-le si vous voulez est à l'image des précédents romans de Jean Teulé, même s'il y manque le côté pince-sans-rire qui est l'une des marques de fabrique de cet ancien collaborateur de Hara Kiri et de L'Echo des savanes - le sommet, dans ce registre, ayant été atteint avec Le Magasin des suicides (2007). Mais, pour le reste, c'est bien du Teulé tout craché : un récit bref, efficace, inspiré de faits et de personnages réels, rigoureusement documenté. Et, comme souvent, un livre dont le protagoniste est traité sans pitié par ses congénères. En cela, Monéys est un peu le cousin du marquis de Montespan, ce célèbre cocu dont Teulé s'est amusé à narrer les déconvenues ; de François Villon, ce réprouvé de génie dont il rédigea une autobiographie fictive (Je, François Villon, 2006) ; ou de Catherine, cette cousine éloignée qui déboula un jour dans le hall de Canal+, quand il était chroniqueur dans l'émission "Nulle part ailleurs", pour qu'il compose un récit à partir de sa vie de femme battue (Darling,

en relation

  • Le cinéma et le mur de berlin
    3409 mots | 14 pages
  • Berlin
    2132 mots | 9 pages
  • amedoula
    585 mots | 3 pages
  • Berlin, un enjeu de la guerre froide
    301 mots | 2 pages
  • exposé sur la potsdamer platz
    399 mots | 2 pages
  • Berlin
    3213 mots | 13 pages
  • Berlin est la capitale de l
    499 mots | 2 pages
  • Good bye Lénine
    1142 mots | 5 pages
  • Good Bye Lenin
    821 mots | 4 pages
  • Art plastique
    1106 mots | 5 pages