Le classicisme

2782 mots 12 pages
LE CLASSICISME
Un courant artistique et littéraire du XVIIe siècle
QU’EST-CE QUE LE CLASSICISME ?
L’art est avant tout un langage, décoratif, narratif, politique. C’est l’expression d’un sentiment, que cela soit volontaire ou non, il a depuis toujours été le reflet des moeurs et des sentiments d’une époque ou d’une civilisation. Le classicisme n’échappe pas à cette règle, bien qu’une réelle volonté de plaire et d’instruire se dessine à travers ce courant. Ce mouvement littéraire et artistique se développe en France, et plus largement en Europe, dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, il se traduit par un regard tourné vers l’antiquité. Il marque la fin du règne de Louis XIII (1648 – 1652), le régime est sur le déclin.
La démarche des écrivains classiques est la même qu’au Moyen Age et plus particulièrement à l’époque de la renaissance, où les principaux auteurs se penchaient sur le talent des anciens, pensant que la perfection avait été atteinte. Les écrivains classiques, impressionnés par la longévité de la reconnaissance des auteurs de l’antiquité, vont à leur tour les imiter. Des auteurs comme Racine, La Fontaine, Sénèque serviront d’inspiration à Molière.
La perfection va donc être le fil conducteur du mouvement. Pour atteindre cette perfection, de nombreuses règles seront imposées. En littérature, la règle des trois unités devra être respectée. Ces règles mettent en évidence, une certaine rigueur et un travail laborieux. En revanche, le public ne doit pas ressentir ces efforts, l’œuvre ne doit pas être emprunte de ces règles.
L’utilisation d’une écriture brève comme la litote ne surcharge pas le lecteur de détails superflus.
Il faut rendre la littérature universelle, en privilégiant la description d'un genre humain plutôt que d'un individu. Le discours doit être séduisant, l’idéal humain est l’honnête homme, ouvert, curieux, raffiné.
Le classicisme imprègne tous les domaines artistiques, sculpture, peinture, architecture, littérature.

en relation

  • classicisme
    2982 mots | 12 pages
  • Le classicisme
    4917 mots | 20 pages
  • La classicisme
    319 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    253 mots | 2 pages
  • Classicisme
    331 mots | 2 pages
  • Classicisme
    571 mots | 3 pages
  • CLASSICISME
    1771 mots | 8 pages
  • Le classicisme
    450 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    306 mots | 2 pages
  • Classicisme
    977 mots | 4 pages