Le classicisme

Pages: 12 (2782 mots) Publié le: 15 mars 2013
LE CLASSICISME
Un courant artistique et littéraire du XVIIe siècle
QU’EST-CE QUE LE CLASSICISME ?
L’art est avant tout un langage, décoratif, narratif, politique. C’est l’expression d’un sentiment, que cela soit volontaire ou non, il a depuis toujours été le reflet des moeurs et des sentiments d’une époque ou d’une civilisation.
            Le classicisme n’échappe pas à cette règle, bienqu’une réelle volonté de plaire et d’instruire se dessine à travers ce courant. Ce mouvement littéraire et artistique se développe en France, et plus largement en Europe, dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, il se traduit par un regard tourné vers l’antiquité. Il marque la fin du règne de Louis XIII (1648 – 1652), le régime est sur le déclin.
La démarche des écrivains classiques est la même qu’auMoyen Age et plus particulièrement à l’époque de la renaissance, où les principaux auteurs se penchaient sur le talent des anciens, pensant que la perfection avait été atteinte. Les écrivains classiques, impressionnés par la longévité de la reconnaissance des auteurs de l’antiquité, vont à leur tour les imiter. Des auteurs comme Racine, La Fontaine, Sénèque serviront d’inspiration à Molière.
Laperfection va donc être le fil conducteur du mouvement. Pour atteindre cette perfection, de nombreuses règles seront imposées. En littérature, la règle des trois unités devra être respectée. Ces règles mettent en évidence, une certaine rigueur et un travail laborieux. En revanche, le public ne doit pas ressentir ces efforts, l’œuvre ne doit pas être emprunte de ces règles.
L’utilisation d’uneécriture brève comme la litote ne surcharge pas le lecteur de détails superflus.
Il faut rendre la littérature universelle, en privilégiant la description d'un genre humain plutôt que d'un individu. Le discours doit être séduisant, l’idéal humain est l’honnête homme, ouvert, curieux, raffiné.
Le classicisme imprègne tous les domaines artistiques, sculpture, peinture, architecture, littérature. Enopposition au baroque, le classicisme accentue l’ordre, l’équilibre, la symétrie, les lignes droites en faisant référence à l’antiquité, les règles ne sont plus des contraintes. Le baroque qui a précédé le classicisme était bien plus pompeux, dans l’exagération des formes et la surcharge décorative, ayant pour unique but d’émouvoir et de montrer l’instabilité de l’homme dans l’univers.
Le XVIIesiècle est empreint d’une profonde spiritualité catholique avec Saint-Vincent-de-Paul, le cardinal de Bérulle ou encore Pascal, Bossuet. Les jésuites s’opposent aux jansénistes comme Mademoiselle de La Fayette ou Racine, dont le berceau est l'abbaye de Port-Royal, qui affirment que l’homme vit dans le péché, et que seule la grâce divine peut le sauver. Certaines œuvres, comme Les Provinciales dePascal ou l'œuvre de Bossuet relèvent même entièrement de la religion. Les querelles théologiques s’enveniment, et Louis XIV fait raser l’abbaye de Port-Royal en 1710.
            Quant au contexte politique, deux forces dominantes au XVIe siècle déclinent au XVIIe siècle, l’aristocratie et la religion protestante. Richelieu triomphe des protestants réfugiés à La Rochelle en 1628, et Louis XIVrévoque l’édit de Nantes en 1685. De plus, Richelieu met en place une monarchie absolue, où le pouvoir central cherche à tout contrôler. L’Académie française est ainsi créée en 1634.
 
 
LE CLASSICISME DANS LES ARTS
 Partie I : La littérature
 I. Le théâtre
Les règles du théâtre classique
Le théâtre à partir du XVIIe siècle va être réglementé par un ensemble de règles inspiré de la Poétiqued’Aristote. Ces règles se sont constituées après la « querelle » du Cid en 1636.
La règle des trois unités est une exigence du théâtre classique imposée aux dramaturges. Inspirée du théâtre antique, cette règle fut énoncée pour la première fois par l'abbé d'Aubignac, au cours de la seconde moitié du XVIIème siècle et poétisée ainsi par Nicolas Boileau : "Qu'en un lieu, en un jour, un seul fait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !