le coeur révélateur

2449 mots 10 pages
Vrai ! — je suis très nerveux, épouvantablement nerveux, je l’ai toujours été ; mais pourquoi prétendez-vous que je suis fou ? La maladie a aiguisé mes sens, — elle ne les a pas détruits, — elle ne les a pas émoussés. Plus que tous les autres, j’avais le sens de l’ouïe très fin. J’ai entendu toutes choses du ciel et de la terre. J’ai entendu bien des choses de l’enfer. Comment donc suis-je fou ? Attention ! Et observez avec quelle santé, — avec quel calme je puis vous raconter toute l’histoire.

Il est impossible de dire comment l’idée entra primitivement dans ma cervelle ; mais, une fois conçue, elle me hanta nuit et jour. D’objet, il n’y en avait pas. La passion n’y était pour rien. J’aimais le vieux bonhomme. Il ne m’avait jamais fait de mal. Il ne m’avait jamais insulté. De son or je n’avais aucune envie. Je crois que c’était son œil ! Oui, c’était cela ! Un de ses yeux ressemblait à celui d’un vautour, — un œil bleu pâle, avec une taie dessus. Chaque fois que cet œil tombait sur moi, mon sang se glaçait ; et ainsi, lentement, — par degrés, — je me mis en tête d’arracher la vie du vieillard, et par ce moyen de me délivrer de l’œil à tout jamais.

Maintenant, voici le hic ! Vous me croyez fou. Les fous ne savent rien de rien. Mais si vous m’aviez vu ! Si vous aviez vu avec quelle sagesse je procédai ! — avec quelle précaution, — avec quelle prévoyance, — avec quelle dissimulation je me mis à l’œuvre ! Je ne fus jamais plus aimable pour le vieux que pendant la semaine entière qui précéda le meurtre. Et, chaque nuit, vers minuit, je tournais le loquet de sa porte, et je l’ouvrais, — oh ! si doucement ! Et alors, quand je l’avais suffisamment entrebâillée pour ma tête, j’introduisais une lanterne sourde, bien fermée, bien fermée, ne laissant filtrer aucune lumière ; puis je passais la tête. Oh ! vous auriez ri de voir avec quelle adresse je passais ma tête ! Je la mouvais lentement, — très, très lentement, — de manière à ne pas troubler le sommeil du

en relation

  • Le coeur revelateur
    2681 mots | 11 pages
  • Les belles soeurs, les belles soeurs
    24002 mots | 97 pages
  • Le Rouge et le Noir CONCEPTION DE L'AMOUR
    2795 mots | 12 pages
  • Thematique L Ampleur Du Crime
    805 mots | 4 pages
  • Koen kempen
    1551 mots | 7 pages
  • tpe aviron
    4852 mots | 20 pages
  • Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?
    415 mots | 2 pages
  • Musique HDA
    514 mots | 3 pages
  • dissertation
    981 mots | 4 pages
  • Dom juan
    440 mots | 2 pages
  • poésie
    701 mots | 3 pages
  • Giancarlo Siani
    867 mots | 4 pages
  • Presentation livre Princesse de Clèves
    1087 mots | 5 pages
  • Les licorne
    588 mots | 3 pages
  • Tpe chirurgie plastique
    308 mots | 2 pages