Le collectioneur d'art

26690 mots 107 pages
rtInstitut d’Etudes Politiques de Lyon

UNIVERSITE LYON 2

Le collectionneur d’art contemporain
De l’amour de l’art, de l’intime et du militantisme

Annabelle PAYNE-REYDELLET
Diplôme : MASTER 1 Séminaire : Sociologie des acteurs et enjeux de la culture

Sous la direction de Max SANIER Soutenu le 4 septembre 2008

Jury : Isabelle HARE

Table des matières
Remerciements . . Introduction . . Première rencontre avec les collectionneurs . . Amour de l’art et marché de l’art : une conciliation impossible ? . . Définir le collectionneur et les enjeux de l’activité de collection . . « L’objet-passion » (Jean Baudrillard) . . Lire la figure du collectionneur en creux des figures de l’acheteur et de l’amateur. .. Une activité qui s’inscrit dans le temps . . Une activité méthodique . . Une recherche sans fin . . Le rôle central de l’expertise . . Le collectionneur d’art contemporain : un oublié de la recherche sociologique sur les mondes de l’art . . Hypothèses de travail . . La collection : l’activité intime d’un individu passionné . . Le prestige de l’activité de collection au sein des mondes de l’art est intégré par le collectionneur . . Devenir un acteur du monde de l’art, monde choisi . . L’enquête . . Comment élaborer un échantillon ? . . Le choix de l’entretien compréhensif . . Tableau de présentation des collectionneurs enquêtés . . Une grille d’entretien ouverte pour orienter un dialogue libre . . La question du genre . . Annonce du plan . . I. Une idéologie de la gratuité . . A. L’amour de l’art . . 1. Le collectionneur, un connaisseur . . 2. La collection, une démarche personnelle . . 3. Le désintéressement affirmé . . B. A « serious leisure » . . 1. Etre collectionneur : un « presque-métier » . . 2. Le collectionneur comme expert . . C. Transcender la condition humaine . . 1. L’art, une nourriture spirituelle pour le collectionneur . . 2. Capter l’air du temps, laisser une trace de soi . . 3. L’objet-totem . . II. Un pas de deux entre l’intime et

en relation

  • Van gogh et le japonisme.
    726 mots | 3 pages
  • Sophie calle
    1439 mots | 6 pages