Le commerce international entre la libéralisation des échanges et la résistance du protectionnisme: cas de la chinamérique.

6480 mots 26 pages
Université My Ismail – Faculté des sciences juridiques économiques et sociales -Meknès-

« Le commerce international entre le libre échange et la résistance du protectionnisme »

Présentation encadrée par : Pr. Aicha El Ouazzani.
Les présentateurs : EL FAZAZI Bilal. BARHILI Younes.
Master 1 : Economie et Management Internationaux
Année universitaire : 2011-2012

Plan :

- Introduction. IAnalyse conceptuelle et théorique : Du protectionnisme au libre échange. 1- Le protectionnisme dans le commerce international. 2- Le libre échange dans le commerce international.

II-

Le commerce international entre le libre échange et la résistance du protectionnisme.

1- Les enjeux des politiques commerciales face à la croissance économique. 2- Le Maroc dans le commerce international entre le libre échange et le protectionnisme.

- Conclusion.

INTRODUCTION
Au fil des siècles nombreux sont les théoriciens et les économistes qui ont publié des écrits sur le commerce international. Certains défendent le protectionnisme, d’autres sont des partisans du libre-échange. L’étude des faits stylisés montre que les échanges mondiaux progressent plus vite que la production mondiale mais la production à l’étranger des multinationales augmente à son tour plus vite que ces échanges. La nature du commerce international s’en trouve affectée, ce dont devront rendre compte les théories explicatives. A la base de ces dernières, la théorie classique du commerce international montre que ce dernier n’est pas un jeu à somme nulle : la spécialisation des pays et l’échange sont à l’origine d’un gain net, ayant pour contrepartie des effets redistributifs au sein des pays se spécialisant. Ne permettant pas d’introduire de façon satisfaisante l’imperfection de la concurrence ou les rendements croissants, et confrontée à des problèmes de validation empirique, la théorie classique a néanmoins laissé la place à la nouvelle théorie du commerce international. Ces préceptes ont rejeté les

en relation

  • LA CHINE
    7656 mots | 31 pages
  • Economie gestion
    9036 mots | 37 pages