le communautarisme francais

Pages: 5 (1007 mots) Publié le: 14 janvier 2014
Or, force est de constater que le terme a pris une autre tournure : il désigne le fait de se regrouper autour d’intérêts commun, et c’est cela qui est générateur de problèmes…Car c’est bien ainsi que l’on entend, en France, ce terme qui n’a de sens que péjoratif, et de connotation que dangereuse. Loin d’être un concept scientifique, référant à une réalité clairement définie, le mot est utilisédepuis une quinzaine d’années essentiellement de manière négative, voire polémique.

Pour résumer, le terme désigne généralement, et surtout dans la bouche de ceux qui le dénoncent, un projet social et/ou politique qui vise à soumettre les individus à un ensemble de règles strictes définies par le groupe auquel ils appartiennent. Mais le problème, c’est qu’on ne dit jamais clairement de quelsgroupes on parle exactement.

C’est dans la pratique du discours que l’on s’aperçoit que ne sont visés, majoritairement du moins, que les groupes fondés sur des critères religieux ou ethniques. Personne ne pense, quand le mot est prononcé, au communautarisme fondé sur l’orientation sexuelle par exemple, comme le communautarisme gay, ou sur le genre, comme un certain communautarisme féministe. Le motest religieusement connoté et ne renvoie plus guère qu’aux seuls musulmans.

D’ailleurs, l’apparition même du terme dans les débats en France fait suite surtout aux premières affaires dites « du voile » à la fin des années 90. C’est bien pour cela, du reste, que l’on présente le « communautarisme », en fonction des moments et des circonstances, comme une menace essentiellement à la laïcité, àl’universalisme, à l’égalité des droits, à la République, à la démocratie ! Toutes choses par rapport auxquelles l’islam est de manière incessante sommé de se prononcer : il n’y a, pour s’en rendre compte, qu’à compter le nombre de débats consacrés à « l’islam et la démocratie » ou « l’islam et la laïcité ».

C’est ce qui me fait penser et dire, en paraphrasant Sartre, qu’il y a bien en France ceque j’appellerai « une question musulmane ». Celle-ci est le fruit d’un glissement sémantique qui a conduit à passer de la caractéristique sociale « enfants d’immigrés » à la problématique ethnique soulevée par les « Beurs et Beurettes ». Aujourd’hui, c’est le mot « musulmans » qui a pris le pas, à la faveur d’un contexte international conflictuel. Quand on renvoyait à la dimension ethnique, onpouvait encore passer pour des racistes, ce qui est politiquement incorrect. Alors qu’en le déguisant, en parlant de « musulmans », on est dans le culturel : c’est tellement moins grave et non répréhensible par la loi !

Ironie mise à part, il faut quand même bien remettre les choses à leur place, et essayer de comprendre les usages politiques du « communautarisme », surtout quand il renvoieessentiellement à un communautarisme ethnique. Le fait de ne pas clarifier ce concept produit en effet à mon sens trois conséquences graves. La première est que cela évite de se poser trop de questions : pourquoi y a t-il aujourd’hui, dans notre pays, des crispations identitaires telles que l’on en arrive à du « communautarisme » et comment s’exprime t-il, du reste ? Est-ce vrai que serait venu « letemps des tribus » pour reprendre la formule de Michel Maffesoli ? Si c’est vrai, il faut les définir, leur donner une consistance concrète et non pas se baser sur des idées abstraites ou s’appuyer sur des épiphénomènes en les érigeant comme révélateurs d’une vérité dangereuse et menaçante.

Un fait divers ou un discours provocateur n’a jamais fait la réalité : alors si l’on nous parle decommunautarisme, il faut se demander quelle est cette communauté et que veut-elle, si tant qu’elle existe ? Car la  réponse est loin d’être évidente, contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire !

La deuxième conséquence est que l’utilisation du mot « communautarisme » permet toutes les manipulations possibles : le terme est dorénavant convoqué pour penser la plupart des débats qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Communautarisme
  • Le communautarisme
  • le communautarisme
  • Communautarisme
  • Communautarisme
  • Communautarisme
  • Le communautarisme
  • Communautarisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !