Le concept proterre dans les armées

548 mots 3 pages
LE CONCEPT PROTERRE

(PROTERRE : projection, pour accomplir des missions principalement de protection, de professionnels de l’armée de terre.)

INTRODUCTION

La structure PROTERRE et les MICAT ont pour but de :

- remplacer la notion imprécise de TTA ;

- réduire l’atomisation des unités ;

- soulager les unités d’infanterie de missions non spécifiques ;

- relancer la préparation des unités pour remplir les missions communes à l’armée de terre.

Les unités PROTERRE doivent être engagées dans un climat de basse intensité, de faible sensibilité et en dehors de toute logique de métier. Le 5 ème escadron travaille au format PROTERRE afin de permettre les possibilités de renforts individuels ou collectifs d’unités d’active.

CONCEPT PROTERRE ET MICAT

Les unités élémentaires PROTERRE devront désormais être capables de remplir des missions communes à l'armée de terre (MICAT). La formation militaire initiale du réserviste du 5 ème escadron est conçue dans cette esprit, et pour se rapprocher l’instruction militaire fondamentale (IMF).

Les MICAT sont définies comme des missions opérationnelles pouvant être confiées en tout lieu aux unités engagées, uniquement dans un contexte de basse intensité, en dehors de leur domaine de spécialité et sans moyens spécialisés. Ces cinq missions et ces quatre procédés sont le cœur du métier du 5 ème escadron et font l’objet d’exercices fréquents.

Les MICAT comprennent :

1. cinq missions, principalement de sauvegarde (sûreté, sécurité, défense) :

1.a. surveiller ;

1.b. soutenir ;

1.c. boucler une zone ;

1.d. tenir ;

1.e. interdire.

2. quatre procédés génériques complémentaires :

2.a. escorter (un convoi, un prisonnier, une autorité, des réfugiés, du ravitaillement,…) ;

2.b. patrouiller ;

2.c. réaliser un point de contrôle ;

2.d. armer un centre

en relation

  • Le concept proterre
    277 mots | 2 pages
  • Protection du territoire national
    8505 mots | 35 pages
  • La protection du territoire national
    8073 mots | 33 pages
  • Memoire
    4885 mots | 20 pages
  • La protection du territoire national
    11137 mots | 45 pages