Le conflit entre tradition et modernisme dans sous l orage

Pages: 55 (13674 mots) Publié le: 24 mai 2013
Cours
L'homme est classé dans l'embranchement des Vertébrés, classe des Mammifères et ordre des Primates. La reproduction chez les Primates est une reproduction sexuée avec sexes séparés (nécessitant la recherche du partenaire), fécondation interne (organes d'accouplement) et viviparité (gestation placentaire) suivie d'un allaitement (glandes mammaires) et d'un soin aux jeunes maintenu pendantune assez longue période.
Dans le chapitre précédent nous avons vu les étapes de la gestation, de l'accouchement, de l'allaitement et, très rapidement, du soin aux jeunes. Dans cette partie nous verrons uniquement les différences entre les deux sexes et la fécondation.
Nous avons présenté la vie comme un travail. Maintenant nous la voyons sous l'aspect de la reproduction le travail dereproduction. Ce travail conduit à undon. Les parents donnent la vie à leur enfant. On parle aussi de transmission de la vie dans la mesure où les parents transmettent quelque chose qui ne leur appartient pas. Ces notions relèvent sans aucun doute plus de l'éthique que de la biologie et le choix des termes est important. Nous nous intéressons à une fin(d'où la nécessité de parler d'éthique): la fin de lareproduction est bien de donner la vie à des enfants, de les élever et de perpétuer ainsi l'espèce. Il s'agit bien d'une fin biologique. L'ensemble des structures, des organes, des régulations, concourent de façon coordonnée à une fin biologique : la reproduction. Donc, il est important de souligner que le travail de reproduction, met en jeu non seulement la capacité pour la femme à être fécondéemais aussi à mener à bien la gestation, l'allaitement puis les soins au(x) jeune(s).... La fonction de reproduction ne se limite pas à la fécondation, ni même à la gestation... (si chez de nombreux mammifères le soin aux jeunes est essentiel à la fonction de reproduction, combien plus la famille devrait être protégée chez l'homme...). Notre étude n'atteindra pas le domaine éthologique alors qu'il estévidemment essentiel pour ce travail que l'individu ne réalise pas tout seul...
L'acquisition de la capacité à se reproduire est qualifiée de puberté (du latin pubes, le poil). Elle correspond à une maturité structurale et fonctionnelle des organes de la reproduction (organes génitaux) et s'accompagne de signes extérieurs (caractères sexuels secondaires) notamment l'apparition d'une pilosité (dulatin pilus, le poil, le cheveu) aux niveau de certaines zones de la peau.
Cette partie sera pour nous l'occasion d'aborder les systèmes de régulations physiologiques que nous ne pouvons pas détailler dans chacune des parties de notre étude. La plupart des idées présentées ici sont reprises du chapitre du cours de terminale sur la physiologie humaine de la reproduction. Par contre, il estregrettable que certains manuels, comme malheureusement le Tavernier (chapitre 1 de la partie 2, p 134), n'échappent pas au réductionnisme ambiant et présente la reproduction comme un phénomène basé avant tout sur la transmission des caractères héréditaires placés de façon à mon avis "archaïque" dans un très hypothétique "programme génétique". Nous reviendrons sur cette partie en fin de chapitre mais ilme semble important de présenter d'abord la reproduction comme un travail coordonné de très nombreux organes et plus encore de la coopération entre deux individus de sexe différents à une même fin biologique.
I. le travail de reproduction chez chacun des sexes
a. les déterminismes internes - la capacité interne des organes au travail de reproduction
1. au niveau de l'organisme entier :L'apparition de la puberté est sous la dépendance de facteurs internes mais aussi de l'alimentation. On rapporte par exemple comme un fait clairement établi que l'âge des premières menstruations pour les filles européennes est tombé de 15-16 ans en moyenne en 1900, à 12-13 ans dans les années 70 ; tout en précisant qu'en 1900 les jeunes filles de milieux aisés avaient leurs premières règles à l'âge de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le conflit entre tradition et modernisme dans sous l orage
  • Tradition modernisme dans sous l'orage
  • Tradition et modernisme de sous lorage
  • sous l orage le conflit des générations
  • Conflits de generation dans sous l orage
  • tradition et modernisme
  • Sous l orage
  • Sous l orage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !