Le consensus de washington

914 mots 4 pages
Le symbole d’une gouvernance mondiale viciée, le consensus de Washington.

« Marqué par une concurrence acharnée, une immense incertitude et une forte instabilité, le monde n’est pas un lieu facile même dans les meilleures circonstances, et les pays en développement n’ont pas toujours fait leur possible pour promouvoir leur bien-être. Mais j’ai acquis la conviction que les pays industriels avancés, à travers des organisations internationales comme le Fonds monétaire international (FMI), l’organisation seulement ne faisaient pas tout ce qu’ils pouvaient pour aider ces pays mais leur rendaient parfois la vie encore plus difficile ». Joseph E. Stiglitz.
Le consensus de Washington est une expression apparue en 1990 , due à l’économiste américain John Williamson , qui désigne l’ensemble des politiques d’ajustement structurel (PAS) négociées entre les pays en développement et les institutions internationales – Fonds monétaire international (FMI) et Banque mondiale- en contreparties des prêt accordés par ces dernières aux premiers. Il s’agit principalement de politiques d’inspiration libérale menées à partir des années 1980 et destinées à assurer la sortie du sous-développement des pays pauvres. Elles s’inscrivent donc dans le tournant libéral du début des années 1980, suite à la remise en cause du keynésianisme triomphant dans la science économique et les politiques publiques.
C’est la « crise de la dette » des années 1980 que traverse la majorité des pays en développement (PED) qui va mettre la Banque mondiale et surtout le FMI en première position dans la définition de nouvelles stratégies de développement. Les précédentes, fondées sur un rôle central de l’Etat et une méfiance vis-à-vis du commerce international, se sont généralement traduites par un fort accroissement de la dette extérieure, d’où la crise de la dette, et un faible taux de croissance économique. La renégociation de la dette et la définition des nouvelles modalités de prêts vont permettre aux

en relation

  • Le consensus de washington et le rôle de l'état
    15496 mots | 62 pages
  • Michamet qu'est-ce que la mondialisation?
    2658 mots | 11 pages
  • Existe-t-il une stratégie optimale pour le développement ?
    2639 mots | 11 pages
  • La libéralisation commerciale en concurrence imparfaite
    7051 mots | 29 pages
  • Les politiques d'ajustement
    1459 mots | 6 pages
  • Dettes des pays sous developpes
    10441 mots | 42 pages
  • nations et mondialisations
    1521 mots | 7 pages
  • Droits, libertés et « bonne gouvernance » : quelle cohérence ?
    4724 mots | 19 pages
  • cas sur hausley
    5735 mots | 23 pages
  • Concours
    1442 mots | 6 pages