Le contrat de vente par correspondance

468 mots 2 pages
a) Le contrat de vente par correspondance est la plus ancienne forme de vente à distance. Elle a pour support un catalogue ou un prospectus adressé à un éventuel client. Elle permet de faire des offres directes au public.

Le vendeur a l'obligation de faire figurer plusieurs éléments dans son offre: les caractéristiques du biens ou du services, son nom, son adresse, son numéro de téléphone, le prix du produit ou du service TTC, les conditions générales de vente, les frais de livraison, les modalités de paiement et de livraison, l'existence d'un droit de rétractation, la durée de validité de l'offre,le coût de la communication à distance utilisé si elle dépasse le tarif de bas. Il doit également informer son acheteur des étapes à suivre pour conclure le contrat et l'informer des moyens techniques permettant de corriger des erreurs possibles lors de la saisie des données. De plus, au moment de la livraison du produit ou du service, il doit fournir les informations relatives au service après vente,aux garantes commerciales et aux conditions de résiliation du contrat. En cas de rétractation du client, il doit le rembourser dans un délais de 30 jours à compter du lendemain de la date de la livraison.

L'acheteur a de droits. Il dispose d'un délais de 7 jours francs à compter de la livraison du produit pour se rétracter et retourner la marchandise, et ce sans avoir à justifier de motifs ni à payer de pénalités, à l'exception des frais de retour. Mais si certaines informations n'ont pas fait l'objet d'une confirmation écrite , le délais de rétractation est de 3 mois.

Des mesures de protection sont prévues pour l'acheteur. Si le vendeur ne respecte pas les délai pour X raisons, il doit en être informé clairement et peut demander à être remboursé dans un délais maximale de 30 jours suivant le paiement.. Ou bien le vendeur peut lui proposer un produit ou un service à un prix équivalent.. Si le vendeur ne respecte pas ses obligations il est responsable vis-à vis

en relation

  • Cas n
    338 mots | 2 pages
  • Audit marketing
    5116 mots | 21 pages
  • Commentaire 2e chambre civile, 11 février 1998
    1818 mots | 8 pages
  • Td l2 obligations
    2215 mots | 9 pages
  • Commentaire CCASS 20 février 2008
    1977 mots | 8 pages
  • Droit de consommation
    7851 mots | 32 pages
  • Civ.1ère 13 juin 2006
    4057 mots | 17 pages
  • Secteur de la forme et du bien être
    5001 mots | 21 pages
  • Cjce 15 avril 2010
    1890 mots | 8 pages
  • Qualification du contrat
    975 mots | 4 pages