Le cri

300 mots 2 pages
Au milieu de l’œuvre, on voit un personnage fantomatique et d'une lividité cadavéreuse. Il a la bouche grande ouverte et semble pousser un cri mais étonnamment il porte ses immenses mains confusément représentées, à ses oreilles. Il n'a pas de cheveux ce qui intensifie son aspect spectral. Cet être est vêtu d'un drap noir, couleur s'associant souvent aux ténèbres.
Tout le tableau semble flou et le fait que le peintre utilise des courbes sinueuses déformant l'image et projetant une impression de flou sur toute l'image accentue cette angoisse à la vue de ce tableau. Le ciel est d'un rouge feu tout comme la mer qui reflète les couleurs embrasées de celui-ci, cette teinte peut également s'apparenter à l'enfer.
On ne peut pas savoir quel sentiment travers le personnage à ce moment précis, ni si il cri vraiment ou si il garde ce hurlement à l'intérieur de son âme. Il est peut être frappé de terreur ou atteint d'une grande tristesse du à la solitude, renforcée sur ce tableau par la présence de deux autres personnages indifférents qui semblent s'éloigner. Ce visage sinistre n'offre aux spectateurs que la simple et pure représentation de la mort émanant une aura glaçante, cela expose très justement les profondes douleurs qu'à pu subir cet homme foudroyé.
Quelle qu'en soit la cause, dès lors qu'il ressentit ce sentiment d'effroi, nous pouvons tenter d'imaginer son destin. Il n'a que deux solutions qui ressorte de cette situation. l peut renaître des ses cendres, apprendre de ses erreurs et débuter une nouvelle ère de sa vie en continuant son chemin sur la jetée sur laquelle il se trouve. Ou alors, tout simplement, cet homme peut choisir de sauter dans le précipice en franchissant la barrière à sa gauche, ce qui conclurait définitivement pour lui cette période de souffrance.

en relation

  • Le cri
    397 mots | 2 pages
  • Le cri
    1237 mots | 5 pages
  • Le Cri
    742 mots | 3 pages
  • Le cri
    634 mots | 3 pages
  • Le cri
    714 mots | 3 pages
  • Le Cri
    389 mots | 2 pages
  • le cri
    1597 mots | 7 pages
  • Le cri
    451 mots | 2 pages
  • Le cri
    489 mots | 2 pages
  • Le cri
    699 mots | 3 pages