Le début de la guerre d'algérie

2731 mots 11 pages
LE DÉBUT DE LA GUERRE D'ALGÉRIE

Occupée à partir de 1830, véritablement colonisée à l'issue d'une guerre destructrice entre 1840 et 1847, l'Algérie est considérée au XX° siècle comme partie intégrante de la France, presque même plus que la Savoie (qui n'est française “que“ depuis 1860). L'Algérie a un statut particulier, puisqu'il s'agit de la seule colonie française à la fois d'exploitation et de peuplement ; c'est ce qui explique en partie la crispation des Français sur cette colonie (avec la découverte des gisements de gaz et pétrole...). Le déséquilibre de niveau de vie est criant entre une partie de la population européenne (près d'un million) et la population musulmane (8,5 millions), dans une situation criante d'infériorité économique, sociale et culturelle. Des réformes sont tentées pour pallier à l'agitation croissante au sein de la population musulmane, mais elles sont bien trop timides (cf projet Blum-Viollette), ou avortées du fait de la puissance du lobby colonial, qui interdit toute évolution de la situation. Le dilemme assimilation impossible / indépendance interdite semble alors indépassable, et encourage au statu quo. Sauf qu'à partir des années 1930, la montée du mouvement nationaliste algérien (l'Etoile nord-africaine, le Manifeste du peuple algérien...) change les données du problème en rejetant cette stagnation. La seconde guerre mondiale joue alors un rôle d'accélérateur dans la révolte contre la métropole: la France apparaît en effet désormais comme « battable » (défaite contre les allemands consacrée en juin 40 + bataille de Mers-El-Kébir) et à l'écart de la modernité (en comparaison avec les Etats-Unis). De plus, le nationalisme est encouragé par les discours des deux grandes puissances montantes en faveur du droit des peuples à disposer d'eux-même. C'est ainsi la rigidité de la logique coloniale qui entraîne une radicalisation progressive de chacun des deux camps, ce qui conduit à une montée des violences. L'arrivée dans la guerre se

en relation

  • l'historien et les mémoire de la guerre d'Algérie
    1099 mots | 5 pages
  • la guerre d'algerie
    621 mots | 3 pages
  • La france et la question algérienne
    524 mots | 3 pages
  • Histoire Terminale - La guerre d'Algérie
    963 mots | 4 pages
  • Pessac
    1562 mots | 7 pages
  • La guerre d'algérie
    517 mots | 3 pages
  • L Etat Franc Ais Et La Me Moire De La Guerre D Alge Rie
    2887 mots | 12 pages
  • Guerre d'algerie
    1747 mots | 7 pages
  • La rivalité des mémoires de la guerre d’algérie de 1962 à nos jours.
    486 mots | 2 pages
  • Manifeste des 121
    1284 mots | 6 pages