Le déguisement, beaumarchais, le barbier de séville

627 mots 3 pages
Les déguisements successifs du Comte Almaviva qui embrouillent l'esprit du spectateur : l'étudiant Lindor, le militaire, le maître de chant, le domestique ou l'homme de main de Don Bazile...

Avec son Barbier de Séville, Beaumarchais renoue avec les traditions théâtrales, qui correspondent parfaitement aux attentes des lecteurs de l'époque. Ces derniers souhaitent à présent que la comédie soit, à la fois, amusante mais aussi « sérieuse » et donc « porteuse d'un message ». A cette fin, il utilise donc une recette qui a largement fait ses preuves et mélange les ingrédients suivants : une intrigue connue, des costumes ou déguisements comiques, des jeux de mots, des effets scéniques, mais encore et surtout des personnages au caractère bien trempé. Nous allons, dans les lignes ci-dessous, essayer de démontrer que l'effet escompté est parfaitement atteint ... et qu'il s'agit bien d'une pièce amusante et accessible à tous, mais également didactique, engagée et mobilisatrice.

Dans ce texte, Beaumarchais chamboule les codes établis de la société de l'époque. Le valet a pris l'ascendant sur le maître et, de plus, s'exprime élégamment ... Contrairement aux conventions de l'époque, le valet occupe le devant de la scène. Le héros semble être Figaro et non pas le comte ... Beaumarchais établit une relation d'égalité entre le valet et le maître par la symétrie des répliques, par le déguisement du compte accoutré en valet et par la supériorité spirituelle de Figaro.

L'auteur a écrit une pièce pleine de quiproquos : déguisements, jeux de cache-cache , stratagèmes divers et variés …

On pourrait dire aussi que cette scène d'expo annonce déjà la tonalité de l'oeuvre; c'est une comédie, le ton sera donc comique. On voit déjà le lien de cette comédie avec la farce:
"si je pouvais m'assurer sous ce déguisement" On peut ajouter, à propos du "déguisement" qu'il constitue un élément scénique primordial qui permet l'avancement de l'intrigue, parce qu'à de

en relation

  • Nana
    3077 mots | 13 pages
  • Barbier de Séville
    943 mots | 4 pages
  • L'originalité du mariage de figaro
    721 mots | 3 pages
  • La Trilogie de Beaumarchais
    669 mots | 3 pages
  • Commentaire beaumarchais
    2420 mots | 10 pages
  • Le barbier de seville
    1430 mots | 6 pages
  • Le barbier
    1086 mots | 5 pages
  • Analyse barbier de seville
    631 mots | 3 pages
  • Beaumarchais : l'homme, ses oeuvres, ses personnages
    993 mots | 4 pages
  • Beaumarchais
    487 mots | 2 pages