Le désordre, george balandier

Pages: 37 (9225 mots) Publié le: 16 avril 2011
MEGAT Lila
N° étudiante: 10001457

DOSSIER POLEMOLOGIE

Sous la direction de M. Pascal HINTERMEYER
Professeur de Sociologie

Violences collectives et terrorisme.

Année universitaire 2006/2007
UFR des Sciences Sociales.

COMPTE RENDU DE LECTURE
« Le désordre », Georges Balandier, éd. Fayard, 1988, 252p.

Georges Balandier est anthropologue et sociologue, Professeur émérite de laSorbonne (Université René Descartes, Paris-V). Résistant sous l’occupation,il part pour l’Afrique en 1946. Il mène des recherches au Sénégal, en Mauritanie et en Guinée puis au Gabon et au Congo. Chargé de recherche au CNRS, professeur à l’IEP de Paris, il soutient en 1954 sa thèse de doctorat principale : Changements sociaux au Gabon et au Congo, et sa thèse complémentaire : Sociologie desBrazzavilles noires - une des premières études de sociologie urbaine conduites en Afrique noire. Élu professeur à la Sorbonne en 1962, Georges Balandier assure la direction de recherches collectives, notamment au Congo, au Gabon,  en Côte-d’Ivoire, au Nigeria et au Maghreb. Il enseigne en France et en Afrique mais aussi aux États-Unis (Duke University, Hawaï), à Oxford, aux universités de Tokyo et deKyoto, au Canada, au Mexique, en Iran… C’est en 1955 que Georges Balandier précise sa démarche scientifique. Il privilégie l’approche dynamiste des structures et des systèmes sociaux africains et la nécessité de tenir compte des résultats acquis par d’autres sciences. Pour Balandier, ce sont les ruptures dans la continuité socioculturelle et les rapports complexes entre tradition et modernité qu’ilfaut analyser. Georges Balandier est membre associé de l’Académie Royale de Belgique, de l’Académie d’Athènes et de l’Américan Philosophical Society. Balandier a publié Le Désordre : éloge du mouvement en 1988 et son ouvrage a été traduit en espagnol, italien et portugais.

Première partie: ordre et désordre

Balandier aborde une problématique qui se construit autour du rapport entre laproduction d’ordre dans nos sociétés et le facteur de désordre qui lui est associé.
Il explique tout d’abord la façon dont s’articule l’ordre dans les sociétés dites « traditionnelles ». Ce qui se trouve au cœur de chaque imaginaire collectif, composant des sociétés, est celui du mythe. Il a une fonction de d’organisation, il évolue avec la société qui le construit et il se rapporte généralement àce qui relève du sacré. Il permet donc aux individus d’appréhender leur quotidien en référence à ces mythes qu’ils entretiennent collectivement par le biais de pratiques rituelles qui sont institutionnalisées. Il permet de relier deux mondes: celui du caché et celui que l’ont peut qualifier de réel. Le mythe permet de transmettre une part de vérité aux individus. Ce savoir mythique est évidementconnus seulement de quelques personnes qui dispose du savoir rituel qui leur permet de pérenniser ces croyances et d’organiser la vie quotidienne.

Balandier nous explique que chaque codes, valeurs, croyances d’une société sont d’abord nées d’un désordre, d’un chaos, qui a ensuite été domestiqué pour lui donner une figure ordonnée. Il existe dans chaque mythe humain une figure de l’homme ordonné,générateur d’organisation et celui du transgresseur, du « révolté » qui symbolise et manifeste l’ordre sauvage. Cette figure manifeste pour Balandier « l’ambivalence de l’être humain et de tout ce qui existe ». Il existe l’homme générateur de chaos qui se trouve battu par celui qui ramène l’ordre, mais la figure du transgresseur n’est pas complètement détruite puisque le monde reste soumis à desforces contraires qui se disputent dans un combat sans fin.
Ce que tente de nous montrer Balandier, c’est que le monde est constamment soumis au mouvement, qui peut être conçu comme une remise en équilibre et dont le facteur de désordre est un ferment. Le monde n’est pas un ordre achevé mais il est mouvement et le social résulte donc d’une oscillation constante entre ordre et désordre. Le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Desordre
  • Le désordre de ton nom
  • Les désordres du travail
  • Balandier G
  • Les désordres du travail
  • Desordre et injustice
  • Ordre et désordre
  • Les desordres du travail

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !